Des petits robots pour Noël

Des petits robots pour Noël
De gauche à droite, l'enseignante Caroline Roberge, la directrice Karine Dupuis, Pauline Vrain, directrice générale adjointe de la Ville de Daveluyville, Sonia Marchand et Anne Philibert-Lavergne, respectivement de Machinage Piché et de Doucet Machineries (Photo : www.lanouvelle.net)

À peine une dizaine de jours avant Noël, une belle surprise attendait les élèves de première secondaire de l’École secondaire Sainte-Anne de Daveluyville. Ils ont reçu, jeudi matin, 12 robots Sphéro qui leur permettront de s’initier à la robotique.

Un projet rendu possible grâce à deux entreprises de Daveluyville, Doucet Machineries et Machinage Piché pour qui le domaine de la robotique revêt une grande importance.

«Tout a commencé en septembre quand ces entreprises, en recherche de main-d’œuvre, m’ont approchée pour voir si quelque chose pouvait être fait avec l’école secondaire», a expliqué la directrice de l’école, Karine Dupuis.

Les élèves pourront profiter de ces robots dans leur classe de mathématiques avec l’enseignante Caroline Roberge.

La directrice Karine Dupuis nourrit différents objectifs avec ce projet, dont la motivation. «Je souhaite que ça vous motive à l’école, que vous puissiez créer un lien d’appartenance, parce que nous voulons que vous développiez votre potentiel au maximum», a-t-elle dit aux élèves, tout en appréciant de voir le sourire affiché sur les visages devant elle.

«De vous voir jouer avec les robots sera un bonheur pour moi», a-t-elle confié.

Ce projet a pour but également de favoriser le développement du raisonnement mathématique. «La programmation aide à ce raisonnement. Dans le cours de mathématiques, l’enseignante les initiera à la programmation. En s’amusant, les élèves développeront aussi des compétences en mathématiques», a souligné la directrice.

«Troisièmement, en plus de leur permettre de connaître les rudiments de la programmation, les jeunes, grâce à la collaboration de Doucet Machineries et de Machinage Piché, pourront être intéressés par des emplois disponibles dans les entreprises de Daveluyville», a fait valoir Karine Dupuis.

D’ailleurs, des représentantes des deux entreprises ont pu s’adresser au jeune auditoire.

«Doucet Machineries voit à la conception et la fabrication de machineries de haute technologie pour l’industrie de la deuxième transformation du bois. On fait des scies, des convoyeurs, des sableuses, n’importe quelle machine, en fait, pour répondre aux besoins de nos clients», a indiqué la directrice des ressources humaines, Anne Philibert-Lavergne, précisant que l’entreprise proposait notamment des postes d’électromécaniciens sur le plancher pour voir à la maintenance et à la réparation des équipements.

Et des emplois de programmeurs aussi, ces personnes qui conçoivent des programmes pour l’automatisation des machines.
«La robotique, c’est l’avenir pour notre entreprise», a aussi laissé savoir Sonia Marchand, directrice des ressources humaines chez Machinage Piché, entreprise qui, a-t-elle noté, fabrique des équipements de manutention et de transformation du bois.

«Pour nous, l’automatisation prend tout son sens puisque nous fabriquons de très grandes machines pouvant aller jusqu’à 300 ou 400 pieds. Les machines lisent les morceaux de bois et permettent de le couper au bon endroit. L’automatisation permet d’optimiser la découpe et de réduire les pertes», a-t-elle expliqué.

Pour elle, la participation à un tel projet a son importance. «Bien souvent, on ne connaît pas très bien ce qui se passe dans nos industries, a fait valoir Sonia Marchand. On a beaucoup d’emplois qui font vivre la communauté. C’est  plaisant de le partager. Nous sommes toujours ouverts à vous faire découvrir nos métiers.»

Il faut savoir aussi, par ailleurs, que tous les élèves de l’école, à l’heure du lunch, peuvent découvrir la robotique grâce aux robots LEGO Mindstrom à l’occasion d’ateliers.

À ces occasions, observe Karine Dupuis, l’énergie est palpable et les sourires sont au rendez-vous.

Une belle fierté!

Quand elle parle de son école, les yeux de Karine Dupuis brillent tellement elle en est fière.
D’autant que l’École secondaire Sainte-Anne, selon le récent classement de l’Institut Fraser, a pris le quatrième rang des écoles pour la région Centre-du-Québec aux examens du ministère de juin 2016.

L’an dernier, 100% des élèves de l’école de Daveluyville ont obtenu leur diplôme d’études secondaires.

«C’est une belle fierté, a exprimé la directrice. C’est le fruit des efforts de toutes l’équipe-école.»

L’École secondaire Sainte-Anne de Daveluyville regroupe 100 élèves de la première à la cinquième secondaire. Elle compte notamment sur un personnel enseignant de 10 personnes pour voir à la réussite des jeunes.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des