Le Grand BBQ Warwick, un succès populaire et financier

Le Grand BBQ Warwick, un succès populaire et financier
Au centre

L’édition 2017 du Grand BBQ Warwick, la deuxième, a connu un franc succès, tant populaire que financier, de sorte que le comité organisateur a pu remettre un montant de 5000 $ au Comité de solidarité de Warwick, deux fois plus que l’an dernier.

On en a fait l’annonce, lundi soir, une fois terminée la séance mensuelle du conseil municipal.

«Nous devons d’abord dire merci à la Ville. Si on peut tenir pareil événement, c’est en grande partie grâce à elle», a souligné, d’entrée de jeu, Christian Vézina, membre du comité organisateur.

L’organisation estime à environ 4000 le nombre de personnes qui ont circulé sur le site au cours de la journée. «C’est beaucoup plus que l’an dernier. Ça crée un dynamisme, on l’a constaté avec la vente de bière», a indiqué M. Vézina.

Ce succès populaire s’accompagne d’un succès financier. «On a réussi plus qu’à couvrir nos frais, ce qui nous permet de remettre 5000 $, le double de l’an dernier, au Comité de solidarité», a précisé Christian Vézina, rappelant aussi que l’année dernière, les organisateurs tenaient à se doter d’un fonds de roulement de base pour pouvoir organiser la seconde édition.

M. Vézina a salué aussi une participation plus grande des commerçants dans les commandites de l’événement.

Le président du Comité de solidarité, Sébastien Faucher, a fait savoir que son organisation allait utiliser l’argent â bon escient. «Ça nous permettra d’intervenir au-delà des paniers de Noël en investissant une bonne partie dans le fonds d’aide scolaire piloté par le Centre d’entraide Contact. Parce que ce n’est pas vrai que tous les enfants sont égaux à l’école, mais le fonds d’aide permet de rééquilibrer un peu les choses. Nous allons donc intervenir auprès des familles qui en ont besoin», a expliqué M. Faucher.

Quant à l’avenir, l’organisation du Grand BBQ Warwick planche déjà sur la troisième édition. «On a connu un bel événement cette année. On réfléchit maintenant où on veut l’amener et comment le faire. On est sur la planche à dessin, a confié Christian Vézina. Nous avons de grandes discussions, des discussions intéressantes.»

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des