Un nouveau départ pour Christian Vincent

Un nouveau départ pour Christian Vincent
Christian Vincent (Photo TC Media - Manon Toupin)

SCÈNE. Après un long cheminement et différentes épreuves de vie, Christian Vincent veut faire un retour sur scène. Celui qu’on a connu comme humoriste au début des années 90 veut aujourd’hui partager son expérience, notamment par des conférences humoristiques et de l’animation d’événements corporatifs.

Originaire de Sainte-Séraphine, cette petite municipalité qui a longtemps rayonné par son festival country et western qu’organisait sa famille, Christian Vincent avait une carrière en humour prometteuse dans les années 90.

À cette époque, il montait sur scène avec les Chick’N Swell, Patrick Huard et François Morency. «Tout allait bien jusqu’à ce que je sois refusé à l’École nationale de l’humour», se souvient-il. Cette épreuve l’a un peu déstabilisé, mais pas découragé de poursuivre son chemin. «J’ai fait un bout puis la flamme s’est éteinte tranquillement. Les entreprises m’engageaient et j’avais moins de temps pour renouveler mon matériel. C’est comme ça que j’ai délaissé l’artiste», rappelle-t-il. Après avoir participé aux Légendes fantastiques de Drummondville en 2000, avec Brigitte Boisjoli, fait un court séjour comme animateur de radio, la maladie l’a frappé de plein fouet en novembre 2002.

En effet, un abcès au cerveau l’a paralysé du côté droit et a nécessité une opération d’urgence. «Après, je n’ai plus été le même. Je me suis mis à avoir peur puisque j’étais rendu épileptique. J’ai donc mis l’artiste définitivement de côté», a-t-il confié.

Il s’est lancé dans les affaires et l’animation pendant quelques années, mais n’était pas heureux. Il y a deux ans, il a laissé aller l’entreprise et a pris du temps pour chercher ce qu’il voulait vraiment faire de sa vie. «J’avais oublié ma raison d’être», raconte-t-il.

Son long et ardu cheminement lui a finalement permis de découvrir, à 43 ans, qu’il voulait remonter sur scène, mais pas comme humoriste. «Avant, j’avais besoin de faire rire les gens. Aujourd’hui, je veux leur apporter quelque chose, les aider à trouver leur raison d’être comme je viens de le faire et pourquoi pas grâce à l’humour.»

C’est donc à titre de conférencier humoristique qu’il souhaite maintenant se présenter, sans pour autant délaisser l’animation qu’il apprécie encore. «Je veux aider les gens à s’accomplir et l’humour ne sera pas le but, mais le moyen d’y parvenir», espère-t-il.

Christian Vincent a envie de raconter son histoire… de Sainte-Séraphine au théâtre Saint-Denis où il n’a pas, encore, eu la chance de monter sur scène. Mais le rêve demeure bien vivant et il a l’intention de ne laisser rien ni personne (ni lui-même) lui mettre des bâtons dans les roues.

Sa flamme pour la scène est maintenant rallumée et il va prendre tous les moyens nécessaires pour reprendre sa place. Parmi ceux-ci, notons la mise en place d’un blogue.

Il faudra surveiller sa page Facebook ou son site Internet logé au www.christianvincent.ca pour la suite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires