Noémie Paris-Leblanc en finale de Fais-moi ta toune

Photo de Manon Toupin
Par Manon Toupin
Noémie Paris-Leblanc en finale de Fais-moi ta toune
Après une pause

VICTORIAVILLE. Après une pause de quelques années, entre 12 et 17 ans, Noémie Paris-Leblanc reprend les concours. Elle a d’ailleurs atteint la finale du concours Fais-moi ta toune, qui couronnera ses gagnants le 9 mai.

La Victoriavilloise a participé à de nombreux concours depuis qu’elle a commencé à chanter à l’âge de 7 ans. C’est encore aujourd’hui ce qui la passionne et elle aimerait bien en faire une carrière.

D’ailleurs, elle était entrée au cégep de Drummondville en technique de chanson et interprétation en septembre. Mais elle s’est vite aperçue que ce programme ne répondait pas à ses attentes. «On chantait seulement 3 heures sur 25», déplore-t-elle.

C’est pourquoi elle est revenue chez elle et fréquente le cégep de Victoriaville en sciences humaines, profil individu, question de voir dans quelle branche, autre que la chanson, elle souhaite se diriger.

Elle a aussi voulu reprendre les concours de chant et puisqu’elle vient de célébrer son 18e anniversaire, Noémie se retrouve maintenant dans une nouvelle catégorie de participants, celle des adultes. Mais cela ne lui fait pas peur puisqu’elle sait parfaitement ce qu’elle vaut et la qualité de sa voix.

Même qu’elle a décidé, en 5 minutes seulement, de participer à ce concours où elle se retrouve maintenant en finale. De plus, pour chaque étape de ce concours, qui est en quelque sorte la «petite sœur» de l’émission La Voix, Noémie a choisi d’interpréter des chansons différentes (en anglais et en français) afin de se donner un défi personnel.

«Le concours m’a redonné la piqûre. À chaque prestation, ça va de mieux en mieux», apprécie-t-elle. Mais c’est véritablement de se retrouver sur la scène et de chanter avec tout ce qu’elle a, qui lui plaît le plus.

Pour la finale, Noémie doit décider quelle chanson elle interprétera lors de la finale du 9 mai qui se déroule du côté d’Asbestos. «J’hésite encore entre deux, mais une fois qu’elle sera déterminée, je vais la chanter chaque jour», promet-elle. Gagne ou pas, la jeune femme est très heureuse de participer au concours qui lui permet de rencontrer des nouvelles personnes en plus de compétitionner avec d’autres, ce qui n’est pas sans lui déplaire. «Ça me permet aussi de voir ce que les autres font et surtout d’être sur scène et de pouvoir chanter», apprécie-t-elle.

Ce qui caractérise le plus Noémie Paris-Leblanc, c’est sans contredit sa capacité vocale. Elle a un très large registre de voix, allant du plus grave au plus aigüe. Et en plus, il semble qu’il s’améliore avec les années.

Il faudra la surveiller parce qu’avec sa détermination et sa force de caractère, elle ira sûrement plus loin dans le domaine de la chanson.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des