Marche du pain Odette-Doyon : un succès émouvant!

PLESSISVILLE. On m’a demandé de vous partager mes impressions sur cette 35e édition de la Marche du pain Odette-Doyon. Nul besoin de préciser que ce fut un véritable succès. J’avais fait le souhait de battre le record de tous les temps et il fut réalisé.

Ce fut d’abord très émouvant d’arriver dans la cafétéria de la polyvalente La Samare et de voir cette grande table derrière laquelle prenaient place plus d’une quinzaine de bénévoles, prêts à accueillir les marcheurs et à faire la distribution des territoires.

Arrivée tôt, je voulais offrir mon aide pour étiqueter le pain, mais tout était prêt et Danielle Béliveau, la directrice de la polyvalente La Samare, me rassure en me disant que plusieurs élèves ont pris plaisir à s’engager dans la préparation. Il ne nous restait qu’à attendre l’arrivée des marcheurs et chauffeurs pour mettre en marche cette machine fort bien huilée.

Mario Fortin nous avise que la cafétéria de l’école offre le goûter pour tout le monde, préparé et servi encore une fois par des bénévoles.

Je croyais avoir tout vu, jusqu’à ce que la cafétéria se remplisse de personnes généreuses de leur temps et qui, pour plusieurs, s’impliquent dans la Marche du pain depuis plusieurs années, de génération en génération. Le thème de l’événement est on ne peut mieux choisi! Et les bénévoles arrivent et arrivent encore! On a alors un beau problème : il y a plus de marcheurs que de territoires à couvrir.

L’organisateur en chef et désormais maire de la Ville de Plessisville, Mario Fortin, nous invite à prendre la parole ma soeur et moi, juste après un diaporama qui rend hommage à notre mère. L’émotion est vive. On ravale nos larmes et on en profite pour remercier tout le monde en essayant de galvaniser les troupes. Je n’en reviens pas de voir tout ce monde! J’apprendrai plus tard que 25% des élèves de la polyvalente La Samare s’impliquent dans la Marche du pain. Le quart des élèves, vous imaginez? On ne verrait jamais cela ailleurs.

Quelques minutes avant le départ, ça bourdonne, c’est effervescent et un soleil inespéré a chassé le froid, le vent et la neige. Le printemps se pointe le bout du nez : ce sera gage de bonne récolte.

Ma soeur, mon fils et moi partons aussi faire la tournée du quartier de notre enfance. Mon père nous rejoint en voiture, il nous regarde poursuivre l’oeuvre de son grand amour avec fierté et émotion. Nous le faisons pour la cause et nous marchons pour Odette. Nous lui rendons hommage. Nous, fiers d’elle de ce qu’elle a accompli. L’an prochain, la Marche du pain Odette-Doyon aura de nouveaux porte-paroles, mais notre famille sera présente pour porter cette flamme que notre mère a allumée et qui ne veut plus s’éteindre : celle de l’engagement. Merci à tous et à l’an prochain!

Marie Doyon

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des