Un 31e Ben et Florentine se construit rue de l’Aqueduc

Par heleneruel
Un 31e Ben et Florentine se construit rue de l’Aqueduc
Un Ben et Florentine devrait s’ouvrir en janvier au 7

VICTORIAVILLE. C’est un restaurant Ben et Florentine, où l’on sert à déjeuner et à dîner, qui se construit tout à côté de la nouvelle pharmacie Uniprix au 7, rue de l’Aqueduc. En fait, sur les terrains de Sobeys à qui la Ville a octroyé un permis d’une valeur de 850 000 $.

À Victoriaville, la franchise de la 31e succursale de cette chaîne québécoise sera exploitée par une jeune femme d’affaires d’ici, Audrey-Ann Marcotte.

La directrice marketing de la chaîne, Sonia Bergeron, dit que Ben et Florentine livre la franchise «clés en main», c’est-à-dire, meuble et équipe le restaurant.

Il n’est pas rare que les établissements de la chaîne lancée il y a cinq ans à Vaudreuil s’installent sur des terrains appartenant à Sobeys.

Le restaurant de Victoriaville devrait s’ouvrir en janvier, loger entre 90 et 120 places et créer une vingtaine d’emplois.

Le site Internet de la chaîne n’est pas bavard sur son histoire. On entretient délibérément le «mystère» sur ses origines, admet Mme Bergeron. Ben et Florentine sont-ils de vraies personnes. Forment-elles un couple? «Vous le saurez un jour!», répond la directrice de marketing.

L’établissement mise davantage sur sa carte, évoquant le Ben qui mange copieusement et la Florentine plus légèrement. «On fait beaucoup de recherche et de développement et on reste à l’affût des tendances. Le menu change à peu près tous les ans, et celui de cette année offre 28 nouveaux plats», explique encore Sonia Bergeron.

La chaîne est affairée à construire six succursales en même temps. D’ici le printemps, elle en comptera 33, dont une en Ontario où elle veut prendre de l’expansion.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des