Une soirée de consultation en bonheur

Une soirée de consultation en bonheur

Penouche sera en spectacle à la Gamacherie de Saint-Norbert-d'Arthabaska le 9 août. (Photo gracieuseté )

VICTORIAVILLE. Penouche, consultante en bonheur sera en spectacle à la Gamacherie de Saint-Norbert-d’Arthabaska le 9 août à 20 h.

Le personnage incarné par Sophie Boissonneault est donc de retour dans ce lieu de diffusion campé dans un décor enchanteur. C’est que Penouche a fait un passage apprécié lors du Festival de contes «La parole est aux actes». La comédienne a aussi trouvé l’endroit fort sympathique et a voulu y revenir pour présenter un solo. «J’aime comment la scène est installée et la relation directe qu’elle permet avec les gens», a-t-elle expliqué en entrevue téléphonique.

La nouvelle résidente de Notre-Dame-de-Ham offrira donc un spectacle de monologues qui aborde plusieurs sujets à connotation sociale. «Penouche est en quête du bouchon pour le trou qu’elle a en dedans d’elle», dira-t-elle. Une performance qui permet aux spectateurs de rire, mais aussi de réfléchir. «C’est tout en émotions», ajoute-t-elle.

Sophie prend de plus en plus sa place dans la région. Elle a déjà joué à Saint-Fortunat, Saint-Adrien, Victoriaville et, bien entendu à Saint-Norbert-d’Arthabaska. Des spectacles toujours différents puisque son personnage, Penouche, est toujours dans l’instant présent. Alors, selon les spectateurs et l’artiste, les propos varient. «Je suis en urgence de partager et de faire de la scène», avoue Sophie.

Outre ce spectacle du 9 août, on pourra voir Sophie (sans Penouche) présenter un texte lors du concours contes et légendes Parlure et boucane organisé par les Fêtes victoriennes et qui se tiendra à la salle du 2 rue Drouin, le samedi 30 août dès 15 h 30. «J’ai écrit un texte sur une femme née en 1876, avant-gardiste qui, en fait, aurait dû naître en 1976», annonce-t-elle.

Le public sera invité à voter pour son texte préféré et des bourses seront attribuées aux gagnants. «C’est la première fois que je soumets un texte à un concours. Il s’agit donc d’une nouvelle expérience pour moi», apprécie-t-elle.

Toujours en création

Sophie Boissonneault continue de créer et prépare quelque chose pour l’Halloween et pour Noël aussi. Elle a aussi en tête de mettre sur pied un projet qu’elle pourrait offrir dans les écoles et qui viserait à développer la créativité et la confiance des jeunes.

«Je n’ai pas le choix de continuer, c’est ça mon chemin de vie», a-t-elle découvert.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des