Pour le défi sportif… et personnel

Par stevenlafortune
Pour le défi sportif… et personnel

Mahel Sénéchal participera

VICTORIAVILLE. Cent-cinq kilomètres; voilà l’ultime défi que s’est fixé Mahel Sénéchal le 20 septembre, à Shawinigan, dans le cadre du Défi du Parc de la Mauricie.

L’équipe des Roses consiste à un programme de remise en forme destinée à la gent féminine, dont le but est de prendre part à ce rendez-vous sportif, qui attirera plus de 8000 personnes pour sa huitième édition. Créée il y a deux ans, elle est passée de 35 cyclistes à plus de 200, dont 18 proviennent du Centre-du-Québec.

La Victoriavilloise, qui a pris part à l’épreuve du 60 kilomètres au cours des quatre dernières années, avait reçu de la documentation en lien avec les Roses et jugeait l’idée de s’y intégrer adéquate. Toutefois, c’est plutôt un événement survenu lors de cette même activité l’an dernier qui l’a poussée à s’inscrire.

«Je ne m’étais pas bien préparée et à 15 kilomètres de l’arrivée, je commençais à être épuisée. C’est alors qu’un de mes anciens professeurs, maintenant dans la soixantaine, m’a dépassée et m’a encouragée pour les derniers miles. Disons que cela m’a motivée dans mes démarches», a-t-elle raconté.

Bien qu’elle se prépare depuis des mois, elle avoue que cette distance lui fait peur. Elle indique cependant qu’étant dans l’entourage de l’équipe, elle est très bien encadrée.

«On a un plan d’entraînement et on effectue plusieurs sorties de groupe, où on reçoit plein de conseils. C’est très encourageant», a-t-elle souligné.

De plus, son conjoint et son frère seront de la partie, une motivation supplémentaire pour la femme de 41 ans. Avec cet effet boule de neige au sein de sa famille, elle espère transmettre à ses enfants des valeurs comme le dépassement de soi.

Elle entrevoit avec fébrilité ce défi sportif et personnel, qui sera à ses yeux loin d’être facile. «Tout dépendra de la météo. J’ai déjà traversé le Parc de la Mauricie à 30 degrés et à 10 degrés avec de la pluie. Peu importe ce que Dame Nature nous réservera, il faudra faire avec. Pour l’instant, j’essaie d’enfourcher mon vélo le plus souvent possible», a-t-elle laissé entendre.

Outre le 105 kilomètres, Mahel Sénéchal à un autre défi à accomplir le 20 septembre, celui d’amasser de l’argent pour la recherche contre le cancer. L’an dernier, 60 000 $ ont été redistribués à l’Institut de Recherche en Immunologie et en Cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal. Les personnes désirant appuyer la Victoriavilloise peuvent le faire en cliquant sur le lien suivant : http://www.iric.ca/equipefeminine/MahelSenechal.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des