Une pancarte contre les éoliennes brûlée

Une pancarte contre les éoliennes brûlée

Voilà tout ce qui reste de la pancarte.

Une fois de plus, un panneau de dimension 12 par 8 pieds dénonçant le projet éolien dans L’Érable a été la cible de vandalisme.

La pancarte, plantée sur une propriété de la route 165 entre Plessisville et Saint-Ferdinand, a été brûlée en fin de soirée, jeudi (5 octobre).

La Sûreté du Québec a reçu un appel vers 23 h 45. La SQ a institué une enquête sur ce qu’elle considère comme un incendie criminel.

Ce serait la quatrième fois, a-t-on appris, que la pancarte est vandalisée.