Une exposition et un parc à découvrir

Une exposition et un parc à découvrir

@BV:Linda Ouellette et Jean-Guy Lachance devant le panneau d'accueil de l'exposition dans le parc du Boisé-des-Frères-du-Sacré-Cœur

Crédit photo : www.lanouvelle.net

La population est invitée à venir découvrir l’exposition en plein air «À travers le temps, la MRC d’Arthabaska», qui s’installe jusqu’au 15 juillet au parc du Boisé-des-Frères-du-Sacré-Cœur à Victoriaville.

C’est aussi une occasion de déambuler dans ce parc nouvellement aménagé et qui propose une petite randonnée dans un boisé qui a une longue histoire. En se promenant, les visiteurs pourront découvrir l’exposition qui est constituée de 22 panneaux. Ceux-ci présentent des photographies d’époque, prises dans différentes municipalités de la MRC. Elles sont accompagnées d’un poème écrit par Jean-Guy Lachance et inspiré de l’image en question.

L’exposition a été installée il y a quelques jours et certains panneaux ont été vandalisés. Les organisateurs devront donc en refaire environ la moitié afin de les remettre en place pour compléter cette exposition qui permet de faire un saut dans le temps et revivre une époque lointaine.

C’est la recherchiste Linda Ouellette qui a fait le tour de la MRC afin de rencontrer des gens et trouver les images. «Je voulais des photos qu’on n’a pas vues et j’ai fait de belles découvertes. Elles montrent l’évolution de la région», a-t-elle indiqué.

On y voit des photos provenant de Victoriaville (rappel des industries et des institutions scolaires), de Notre-Dame-de-Ham, de Chesterville, Tingwick, Saint-Rémi-de-Tingwick et plusieurs autres municipalités qui démontrent le quotidien de l’époque et comment les choses ont changé. Cela agrémenté de poésie inspirée qui permet au lecteur de véritablement voir les lieux à travers les yeux du poète.

Ce dernier a aussi apprécié l’expérience. «C’est un projet qui met en valeur le patrimoine et la littérature», apprécie-t-il. Pour lui, l’exposition permet de rendre hommage aux générations passées tout en occupant notre territoire, «dont il faut être fier». En plus, cela lui a permis de découvrir un sentier qu’il qualifie de «merveilleux».

Jean-Guy Lachance a déjà réalisé un projet semblable, «Lieux oubliés» en 2015 chez lui à Tingwick, au Sentier des Pieds d’Or.

Après le 15 juillet, l’exposition, financée par l’Entente de développement culturel du gouvernement du Québec (conjointement par la MRC d’Arthabaska et la Ville de Victoriaville), sera déplacée vers un autre site de la MRC d’Arthabaska.

Pour visiter l’exposition, il suffit d’utiliser l’accès situé à proximité du pavillon d’accueil, derrière la bibliothèque Alcide-Fleury (841, boulevard des Bois-Francs Sud).

 

Poster un Commentaire

avatar