Un pain qui sauve des vies

Un pain qui sauve des vies

Une partie des jeunes qui se chargeront de la Marche du pain Odette-Doyon.

Lors de la conférence de presse annonçant la 37e édition de la Marche du pain Odette-Doyon, Mario Fortin a parlé du pain qui sauvait des vies.

«L’argent qu’on récolte durant cette journée nous permet d’aller, par exemple, au Guatemala et à Haïti. On a déjà construit un puits qui a permis de régler un problème de malnutrition», a expliqué M. Fortin.

C’est sous le thème Pain de générosité que se déroulera cette 37e édition le 13 avril. Près de 300 élèves de la MRC de L’Érable passeront en fin d’après-midi et en début de soirée de porte en porte pour vendre le pain au coût de 5 $. Du pain sera également disponible à la polyvalente La Samare durant la soirée.

Ce sont les jeunes de l’organisme étudiant Jeunesse Sans-Frontières qui se chargeront du recrutement des marcheurs.

«Ça fait tellement longtemps que l’événement existe que les gens attendent le pain avec leur sauce à spaghetti qui est déjà prête», a lancé à la blague M. Fortin.

Une partie des profits sera remise à ORAPÉ, à la Maison du CLDI de L’Érable et à la Maison de la famille de L’Érable. L’objectif de cette année est de recueillir 26 000 $, soit le même montant qui avait été amassé en 2016. Une autre partie de l’argent obtenu servira à la construction d’écoles au Guatemala et à Haïti.

Le directeur de l’entreprise Amex, David Vigneault, est le président d’honneur et le porte-parole de l’activité.