Un texto à l’origine d’un accident avec blessés

Un texto à l’origine d’un accident avec blessés

Crédit photo : Gracieuseté

Le fait de texter au volant explique une sortie de route survenue en juillet 2013 à Sainte-Séraphine, un accident qui a fait deux blessés.

Le conducteur du véhicule, Gérémy Laroche, 25 ans, de Warwick, l’a admis. Il a d’ailleurs plaidé coupable, mardi matin, au palais de justice de Victoriaville, à une accusation de négligence criminelle causant des lésions aux deux passagers qui l’accompagnaient.

L’accusé a reconnu qu’il textait au volant au moment de la sortie de route du 28 juillet 2013 à Sainte-Séraphine. Le véhicule a alors percuté un ponceau.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Cynthia Cardinal, a expliqué, au juge Bruno Langelier de la Cour du Québec, qu’un des passagers avait subi des fractures aux côtes, tandis que l’autre a dû passer sous le bistouri en raison d’une luxation de la hanche.

Au départ, le Warwickois faisait face, en plus du chef de négligence criminelle, à des accusations de conduites avec les capacités affaiblies causant des lésions et de refus de soumettre un échantillon d’haleine.

Mais le ministère public a fait savoir qu’il n’avait pas de preuve à présenter sur ces chefs d’accusation, amenant ainsi le juge Langelier à prononcer un acquittement.

Me Cardinal, de même que l’avocat de l’accusé, Me Jean-Philippe Anctil, ont demandé la confection d’un rapport présentenciel pour mieux connaître le profil et la personnalité du jeune homme d’ici les représentations sur la peine qui ont été fixées au 4 mai.