Une saison estivale marquée par les blessures pour Jessy Lacourse

Par Zakary Mercier
Une saison estivale marquée par les blessures pour Jessy Lacourse
Jessy Lacourse (Photo : Yves Longpré)

La Victoriavilloise Jessy Lacourse n’a pas connu la saison estivale espérée. Une vilaine blessure l’a forcée à un arrêt complet d’entraînement.

Son été 2022 ne passera certainement pas à l’histoire. Dès sa première course au 3000 mètres steeple, elle a subi une blessure à la cheville qui a mis un terme à sa saison. « J’ai tenté de poursuivre ma saison, mais c’était simplement de pire en pire. J’ai même dû abandonner une course. C’est à ce moment que mes entraîneurs et moi avons pris la décision de conclure ma saison là-dessus. Je n’ai pas pu courir pendant huit semaines. En raison de ma douleur à la cheville, j’ai compensé et mon genou en a pris un coup. Une tendinite s’est mêlée à tout ça, donc ce n’était vraiment pas une période évidente », a-t-elle raconté.

Lacourse voit maintenant la lumière au bout du tunnel, alors qu’elle a repris l’entraînement de façon assez intensive. « Je reconstruis un peu ma mécanique de course. J’essaie de me tenir le plus loin possible des bobos, mais c’est un défi quotidien. Je garde le moral et c’est de l’apprentissage. »

L’étudiante à la maitrise en orthopédagogie vient tout juste d’entamer sa dernière année d’études à l’Université Laval et, du même coup, avec le Rouge et Or. Elle effectuera un retour à la compétition vers la fin de la saison de cross-country afin d’être admissible aux championnats québécois et aux championnats canadiens universitaires. « Je vais prendre le dernier train pour embarquer à bord. Il faut participer à deux compétitions pour être admissible, alors je vais prendre part aux deux dernières. Je veux vraiment profiter de chaque moment qu’il me reste. »

Elle s’exécutera le 8 octobre à Québec pour ensuite prendre la direction de Sherbrooke le 15 octobre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires