Une grosse commande attend le Titan

À l’occasion de leur second match de la coupe Fred-Page, le Titan de Princeville se mesurera aux Sénateurs junior d’Ottawa, l’équipe perçue comme favorite pour remporter les grands honneurs de ce tournoi.

Pour le premier match de la compétition, les Ottaviens ont signé une victoire plutôt aisée de 4 à 1 face aux Ramblers d’Amherst, l’équipe locale. Bien que les locaux ont largement distribué les mises en échec et les coups de bâton, les Sénateurs, plus talentueux, ont toujours gardé le contrôle sur cette rencontre.

S’ils ont reçu plusieurs coups, l’attaquant Owen Cole ayant notamment envoyé au pays des rêves à la suite d’une percutante mise en échec du défenseur néo-écossais, les Ontariens sont également capables de répliquer puisqu’ils comptent sur une équipe imposante physiquement. Devant le filet, les protégés de Martin Dagenais peuvent compter sur la présence du Québécois Francis Boisvert, lui qui a connu d’excellentes séries comme en témoigne sa moyenne de 1,46 et son pourcentage d’arrêts de 94,5%, pour jouer la tête tranquille. Sur le plan offensif, les principales armes sont les vétérans Darcy Walsh, Owen Cole et Élie Boulerice en plus de la recrue de 16 ans Kyle Jackson. Ce dernier est promis à un bel avenir. Choix de 3e tour des Battalions de North Bay dans la Ligue de hockey de l’Ontario, il a déjà disputé 12 rencontres dans ce circuit. Il a obtenu 54 points en 51 parties avec les Sénateurs pour ensuite être le meilleur des siens en attaque lors des séries (13 points en 14 rencontres).

Le Titan devra donc jouer le meilleur hockey dont il est capable s’il veut être en mesure de se donner les meilleures chances de passer directement en finale. Advenant une victoire de leur part, les Princevillois pourraient pratiquement s’assurer de passer directement en grande finale de la coupe Fred-Page. Pour y arriver cependant, ils devront à nouveau compter sur un Mathieu Bellemare en pleine possession de ses moyens. Le cerbère de 20 ans a été l’un des principaux artisans de la victoire de 3 à 2 des protégés de Guillaume St-Denis face aux Mariners de Yarmouth avec ses 44 arrêts sur 46 lancers.

Un autre élément primordial pour Princeville si elle veut savourer à nouveau la victoire sera de demeurer loin du banc des pénalités. Lors de la première rencontre, le Titan a reçu une pléiade de pénalités, ce qui aurait pu ultimement leur coûter la victoire. Il avait notamment passé huit minutes complètes à court d’un joueur au second tiers.

La rencontre face aux Sénateurs s’amorcera sur le coup de 14 h, heure du Québec, au vétuste Amherst Stadium.