Une campagne enrichissante pour Pier-Olivier Roy

Par Zakary Mercier
Une campagne enrichissante pour Pier-Olivier Roy
Pier-Olivier Roy (Photo : Denis Morin)

Le défenseur Pier-Olivier Roy a complété sa seconde campagne dans l’uniforme des Tigres de Victoriaville. Il a acquis énormément d’expérience, tout en étant un pilier de sa formation.

Le hockeyeur de 18 ans avait été impressionnant à sa saison recrue qui s’est conclue avec la conquête de la coupe du Président. Cette année, le portrait était bien différent chez les Félins qui comptaient de nombreux nouveaux visages. Le contraste ne fut pas évident à gérer pour le jeune vétéran. « J’ai trouvé ça assez difficile en début de saison avec plusieurs changements, autant au niveau des joueurs que de mon rôle dans l’alignement. Par contre, plus la saison avançait, mieux je jouais et plus je me sentais à l’aise. »

Il s’agissait de sa première campagne complète dans le circuit Courteau. Roy a rapidement compris l’exigence d’un calendrier de 68 rencontres. « C’est énorme comme nombre de matchs. En plus, le calendrier a été condensé en raison de la pandémie, alors ce n’était pas évident. J’ai vraiment appris à gérer mes énergies, mon sommeil et mon alimentation. Les vétérans m’ont aidé à comprendre ça et à devenir un meilleur joueur avec leurs conseils. »

Son rôle dans l’alignement s’est amplifié lorsque le défenseur Vincent Sévigny a été échangé au Sea Dogs de Saint John. On lui a confié le titre d’assistant au capitaine et du temps de glace de grande qualité. « Il m’a enseigné plusieurs trucs lors de la première moitié de saison. Lorsqu’il a quitté, j’ai utilisé ce qu’il m’avait appris pour prendre son rôle au sein de l’équipe. L’organisation a vraiment confiance en moi et je le ressens. C’était une autre belle preuve de reconnaissance d’avoir une lettre sur mon chandail. C’était aussi gros pour moi de jouer autant de minutes à mon année de 17 ans. J’ai emmagasiné beaucoup d’expérience. »

Malgré une exclusion des séries éliminatoires, Roy entrevoit avec optimisme son avenir et celle de l’équipe. « C’est très prometteur. Vers la fin de la saison, nos jeunes joueurs ont vraiment monté leur jeu d’un cran. Ils étaient beaux à voir aller. Personnellement, je m’attends à obtenir un rôle similaire l’an prochain, alors je dois être prêt à jouer dans toutes les facettes du jeu. »

Place au repêchage

Le jeune défenseur sera admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH). La Centrale de recrutement de la LNH l’a répertorié au 160e rang chez les patineurs nord-américains lors de sa liste finale. Il est donc considéré comme un espoir de cinquième tour. « Le temps passe très vite. Je ne réalise presque pas que je suis déjà rendu là dans ma carrière. Tu essayes de ne pas trop y penser, mais c’est impossible. Ça reste toujours dans ta tête. Je ne m’en fais pas trop avec le classement de la centrale puisque chaque équipe possède sa propre liste. J’ai hâte de voir ce que ça va donner lors du repêchage. »

Plusieurs formations du circuit Bettman lui ont demandé de remplir des formulaires et ont discuté avec lui de manière virtuelle. « J’étais assurément nerveux. Je me dis tout de même que je travaille pour m’y rendre depuis que je suis tout jeune. Je me sens choyé de participer à ce processus. »

La séance de sélection sera présentée, les 7 et 8 juillet, au Centre Bell à Montréal. « Il va y avoir plusieurs membres de ma famille et des amis qui seront présents. Ce serait vraiment spécial d’être repêché au Centre Bell. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires