Une bonne première impression

Par ghyslainchauvette
Une bonne première impression
Après le camp de développement

VICTORIAVILLE. Les dirigeants des Blues de Saint-Louis ont confié à Samuel Blais qu’il leur avait laissé une bonne première impression au camp de développement de l’équipe.

L’attaquant des Tigres de Victoriaville et 21 autres espoirs de l’organisation étaient réunis avec quelques-uns des hommes de hockey des Blues. Un premier contact apprécié pour le numéro 19 des félins. S’il s’est préalablement dit stressé en raison de son anglais limité, il considère «avoir bien fait les choses».

«J’ai été en mesure de rivaliser avec tout le monde. Je ne me sentais pas inférieur», a-t-il dit. Avant de revenir au Québec, les dirigeants des Blues lui ont suggéré de continuer à se renforcer physiquement et à améliorer son coup de patin.

Le principal intéressé travaille justement sur ces deux aspects, durant l’été, à Trois-Rivières. Il a gagné de la masse musculaire au cours des dernières semaines. Plus fort et plus rapide, il ne cache pas que la prochaine saison sera importante.

Avec le départ de quelques vétérans au sein de l’alignement des Tigres, Blais se verra confier de lourdes responsabilités offensivement. L’ancien des Commandeurs de Lévis et des Estacades de Trois-Rivières a souligné que le nouvel entraîneur, Bruce Richardson, compte l’utiliser dans des situations qui lui permettront d’exploiter ses qualités offensives. C’est du moins ce qui est ressorti d’un bref entretien avec le successeur de Yanick Jean.

Sa sélection en sixième ronde par les Blues en juin dernier l’expose, en quelque sorte, sous les réflecteurs. Comme recrue, au cours de la dernière saison, les attentes étaient peu élevées à son endroit. Ce sera assurément différent l’automne prochain.

Blais reconnaît qu’il est sorti de l’anonymat, mais il refuse de se mettre de la pression supplémentaire. Il veut simplement poursuivre sa progression et aider les Tigres à aligner les victoires.

Par ailleurs, il voit d’un bon œil l’arrivée de nouveaux dirigeants dans les Bois-Francs, alors que les Tigres misent sur un nouvel entraîneur, un nouveau président, la venue d’un vice-président aux opérations hockey et la nomination sous peu d’un successeur à Jérôme Mésonéro. «Les changements devraient être bénéfiques. De nouvelles idées, c’est souvent salutaire», a-t-il laissé entendre en terminant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires