Un week-end parfait!

Par stevenlafortune

VICTORIAVILLE. C’est avec deux victoires que les Tigres ont conclu leur ouverture locale. Dans ce fait d’armes, Bruce Richardson a voulu rendre à César ce qui appartient à César en vantant la tenue de ses protégés.

Avant leur rentrée officielle à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault, le pilote et ses joueurs se sont concentrés sur leur système de jeu afin de réduire les erreurs défensives et de limiter le nombre de lancers au filet. Ils ont répondu de brillante façon en amassant quatre points sur une possibilité de quatre.

«Ils ont démontré que nous étions capables de compétitionner avec n’importe qui dans cette ligue et ils ont dévoilé aux autres formations notre identité», a confié Richardson, vantant le travail de ses jeunes Félix Lauzon, Martin-Olivier Cardinal ainsi que Jean Gleizes et Mathieu Nadeau, ces derniers rappelés en cours de semaine.

Benoît Groulx et ses Olympiques l’ont appris à leurs dépens dimanche, s’inclinant 5 à 2 devant les Victoriavillois. Après la rencontre, l’entraîneur des Gatinois a mentionné que son opposant avait offert une solide performance de 60 minutes. Auparavant, les félins avaient pris la mesure vendredi des Saguenéens de Chicoutimi au compte de 4 à 2.

Richardson a par ailleurs souligné l’engagement et l’éthique de travail de ses troupiers au cours du week-end. Dans ces deux gains, ils n’ont accordé que 53 lancers, soit 37 de moins que les 90 alloués lors de leurs deux premières sorties de la saison.

«Ils se sont sacrifiés et joués de manière plus intelligente, a renchéri l’entraîneur. De plus, nous avons été disciplinés, ce qui a aussi réduit le nombre de lancers.»

Malgré une nette amélioration en défensive, la seule différence qu’il constate lorsqu’il a été appelé à comparer ses deux premières fins de semaine derrière le banc des Tigres est les trois points supplémentaires qu’il a été en mesure d’obtenir. À ses yeux, ses protégés méritaient un meilleur sort contre l’Océanic de Rimouski et le Phoenix de Sherbrooke.

«Nous n’avons pas été mauvais, mais nous avons eu des moments où nous avons commis des erreurs qui ont fini par coûter cher en fin de compte. Nous aurions pu revenir avec plus qu’un point, mais on a corrigé certains aspects et les gars ont embarqué dans le système», a-t-il laissé entendre.

Le meilleur marqueur de l’équipe, Angelo Miceli, était en accord avec son entraîneur. Auteur d’un truc du chapeau contre les Gatinois, ce qui lui a valu une tarte à la crème de la part de ses coéquipiers, il a souligné que la dernière semaine d’entraînements a été bénéfique pour la troupe des Bois-Francs.

«Tout le monde a embarqué dans le moule et la chimie d’équipe est excellente. Nous avons accordé peu de chances de marquer à nos opposants et il faudra continuer dans cette direction», a-t-il dit.

Les Tigres viseront jeudi un troisième gain consécutif alors qu’ils prendront la route de l’Abitibi pour y affronter les Foreurs de Val-d’Or ainsi que les Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi. Ils retrouveront leurs partisans dimanche, à 16 h, alors que l’Océanic de Rimouski sera le visiteur à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault.

Richardson ne savait pas, au moment d’écrire ces lignes, si Carl Marois serait prêt pour le séjour en Abitibi. Blessé vendredi, il devra se soumettre à des examens médicaux afin de connaître sa période de convalescence.

Le retour de Veilleux cette semaine?

Par ailleurs, l’entraîneur des félins pourrait peut-être compter sur les services cette semaine de Tommy Veilleux. Selon les informations qui circulent, le fougueux attaquant serait libéré dans les prochains jours par les Predators de Nashville et pourrait faire partie du périple en Abitibi. S’il est de retour, seuls Samuel Blais (Blues de Saint-Louis), Yan Pavel Laplante (Phoenix de l’Arizona) et Brandon Whitney (Wild du Minnesota) seront toujours absents.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires