Un Victoriavillois champion canadien de sportbike

Par Zakary Mercier
Un Victoriavillois champion canadien de sportbike
Paul Étienne Courtois (Photo : CSBK)

Le Victoriavillois Paul Étienne Courtois a été sacré champion de sportbike. Cette victoire lui permet de faire le saut chez les professionnels.

Le pilote originaire de la région a concrétisé son titre sur le circuit Canadian Tire Motorsport Park, dans la région de Toronto. C’est l’aboutissement de tous ses efforts. « Je suis heureux et soulagé que tout se soit bien déroulé. Je le savais que je pouvais gagner le championnat. J’y suis donc allé une course à la fois. J’ai tellement mis d’heures et d’effort au cours des trois dernières années pour y arriver », a-t-il avoué. Lors de cette compétition, le Victoriavillois Martin Richard a obtenu son premier podium en carrière avec une troisième position.

Comme la grande majorité des pilotes, Courtois ne gagne pas sa vie grâce au sportbike. C’est la passion qui agit comme carburant à son moteur. « Il n’y a qu’un seul pilote qui gagne sa vie avec ça. Je suis électromécanicien à temps plein alors je fais ça pour la passion. Je n’ai pas d’équipe lorsque je me présente à mes courses. C’est moi qui fais tout avec ma copine. »

Avec son triomphe, le Victoriavillois rivalisera maintenant chez les pros la saison prochaine. Cette promotion ne vient cependant pas seulement avec des avantages. « Je disais en plaisantant que si je réussissais à faire le saut chez les professionnels, j’allais prendre ma retraite. Il reste que ça ne me donne pas le goût après une belle victoire comme celle que j’ai réalisée. Les moyens financiers sont primordiaux et ce n’est vraiment pas évident. Je suis quand même trop compétitif pour me contenter d’être derrière le peloton alors je vais faire le maximum avec ce que j’ai. »

Il essaye tant bien que mal d’attirer des commanditaires afin qu’ils puissent poursuivre sa passion. Le pilote de 28 ans a même créé sa chaine Youtube où il publie les meilleurs moments de ses courses pour tenter d’attirer des regards. Il invite d’ailleurs les entreprises intéressées à le contacter au pauleycourtois31@gmail.com. « Je vais rivaliser avec des pilotes qui ont pratiquement de l’argent à l’infini. J’espère que mes présents commanditaires vont continuer de me supporter de la même façon que les dernières années. Je souhaite également que mon titre de champion canadien puisse m’apporter une plus grande visibilité et crédibilité dans le monde du sportbike. Je veux poursuivre ma passion, mais j’ai besoin des moyens pour le faire », a conclu Courtois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
5 mois

Toutes mes félicitations rt bonne chance pour l’avenir.