Un parcours unique mène Vincent Gaudet aux Jeux du Canada

Par Zakary Mercier
Un parcours unique mène Vincent Gaudet aux Jeux du Canada
À l’avant, on retrouve Mika Houle et Vincent Gaudet. Derrière, on aperçoit Michel Leclair, Julien Fournier, Xavier Daneau et Jean-Yves Doucet. (Photo : gracieuseté)

Le Victoriavillois Vincent Gaudet s’est taillé un poste sur l’équipe du Québec de balle rapide qui prendra part aux prochains Jeux du Canada. Il était loin de se douter d’un tel dénouement lors de ses débuts.

Originaire de Victoriaville, il pratiquait le baseball durant son enfance. Ensuite, sa famille est déménagée à Daveluyville. N’ayant pas d’équipe de baseball à cet endroit, il s’est rabattu à contrecœur sur la balle rapide. Ce ne fut pas le coup de foudre escompté, mais sa persévérance a fini par payer. « Au début, je voulais lâcher. Je n’étais vraiment pas enchanté à l’idée de jouer avec une grosse balle et tout. Finalement, je suis tellement heureux de ne pas l’avoir fait et d’avoir poursuivi mon parcours. Ce n’est pas un sport traditionnel, alors ça m’a permis de vivre des expériences que jamais je n’aurais pensé vivre », a expliqué le principal intéressé.

L’entraîneur de l’équipe du Québec, Jean-Yves Doucet, a en haute estime son joueur de champ centre. « Il possède de très bonnes qualités défensives. Je suis entraîneur depuis 30 ans et c’est le joueur le plus rapide que j’ai vu de toute ma carrière. En plus de son talent sur le terrain, il est un très bon être humain qui a une attitude irréprochable. Il est d’ailleurs l’un de nos trois capitaines. C’est vraiment le joueur que tous les entraîneurs et équipes rêvent d’avoir », a-t-il analysé.

L’athlète de 21 ans meurt déjà d’envie d’aller représenter la province du 14 au 21 août à Niagara Falls, en Ontario. « Je vois ça comme toute une expérience. C’est le plus haut niveau que je n’aurai jamais joué de ma vie. Ce n’est rien de moins qu’extraordinaire. Je suis tellement heureux de pouvoir y participer et j’ai très hâte que ça commence. »

La formation québécoise tentera de répéter ou d’améliorer l’exploit qu’avait réalisé l’édition de 2017. Cette dernière avait décroché la médaille de bronze. « Nous sommes une équipe extrêmement soudée. Je crois en nos chances de médailles. Nous avons eu l’occasion de discuter avec des joueurs de l’édition de 2017 et ils nous ont répété que de remporter une médaille allait être le plus beau moment de nos vies », a conclu Gaudet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires