Samuel Blais ne s’en fait pas avec les rumeurs

HOCKEY. Samuel Blais fait partie des vétérans des Tigres qui pourraient changer d’adresse au cours de la prochaine période des transactions. Si les félins optent, comme il est prévu, pour la vente, Blais est susceptible de changer de formation, étant un vétéran de 19 ans établi dans le circuit.

Le joueur d’avant en est bien conscient. Il dit cependant ne pas se laisser distraire par cette situation. «Je ne m’en fais pas trop avec les échanges. Je sais qu’il y a des rumeurs et que c’est une chose qui est possible, mais ce n’est pas moi qui décide», lance-t-il.

Avec un contrat professionnel en poche, Blais amorcera, selon toute vraisemblance, sa carrière professionnelle l’an prochain. S’il change d’adresse cette saison, ça s’avèrera une location.

Joueur aux qualités offensives indéniables, Blais estime qu’il joue avec plus d’aplomb dernièrement. «Depuis que j’ai joué sur le quatrième trio, ça s’est replacé», a-t-il expliqué.

Il amasse des points avec régularité. Son entraîneur-chef Bruce Richardson lui a reproché, plus tôt cette saison, de vouloir en faire trop. Il lui avait donc lancé un message en lui retirant son temps de jeu en supériorité numérique l’histoire d’un match.

Il est malgré tout le meilleur pointeur de l’équipe. À deux matchs de la pause des fêtes, il totalisait 38 points en 28 matchs. Il a fait bouger les cordages 17 fois.

«Si j’étais le directeur général d’une équipe de la LHJMQ qui se cherche un attaquant, je tenterais certainement ma chance avec lui», a récemment révélé un recruteur de la Ligue nationale de hockey. Ce dernier considère que peu de vétérans possèdent autant de talent offensivement au sein du circuit Courteau.

Blais se dit heureux avec les Tigres. Jamais il n’a vécu le tourbillon de la période des échanges de cette façon. Son nom n’a jamais été au cœur des rumeurs depuis qu’il s’est joint aux Tigres durant la période des fêtes il y a deux ans. À titre de vétéran, il est conscient qu’il s’agit d’une situation fréquente dans le monde du hockey junior. «Et c’est hors de mon contrôle. Je préfère me concentrer sur le prochain match», a-t-il dit. Il ne fait donc pas dans le mélodrame. Il n’abordera donc pas le match de vendredi, contre l’Océanic à Rimouski, comme étant possiblement son dernier avec les Tigres. Il s’agira du dernier duel des Tigres avant la pause des fêtes.