Marcoux prêt à assumer son rôle

Par stevenlafortune
Marcoux prêt à assumer son rôle
S’étant vu confier un poste au sein des unités spéciales en désavantage numérique

VICTORIAVILLE. Rappelé l’an dernier aux fêtes par les Tigres, Antoine Marcoux entreprendra sa première saison complète avec l’organisation, le 12 septembre, contre l’Océanic à Rimouski. Il se dit prêt à connaître une saison à la hauteur de ses attentes et de celles de la direction.

S’étant entraîné intensément sous l’œil attentif de son préparateur physique Steve Claveau, le Victoriavillois est arrivé au camp des félins en grande forme. Il a également suivi des cours de power skating avec Michel Picard, afin d’être plus explosif sur ses patins.

Par ailleurs, s’étant entretenu avec le nouveau pilote Bruce Richardson, il connaît à présent le rôle qu’il aura à accomplir sous ses ordres. Il sera confié à un poste axé sur la défensive sur la troisième ligne à l’attaque de l’équipe.

Toutefois, il s’est vu également confier comme mandat de freiner les équipes adverses en infériorité numérique. Une position qu’il apprécie et qui lui procurera du temps de glace supplémentaire.

«Les unités spéciales occupent une place importante au sein de l’équipe. Je peux ainsi écouler une pénalité et procurer du momentum à mes coéquipiers pour qu’ils marquent un but», a-t-il complété.

Pour avoir vécu l’expérience l’an dernier sous la direction de Yanick Jean, il sait qu’il devra être alerte sur la surface glacée dans cette situation. En contrepartie, il mentionne que cette tâche lui apportera une bonne dose de confiance.

«D’autant plus qu’on ne connaît pas l’avenir. Une saison de hockey est longue et il peut arriver n’importe quoi, alors il n’y a pas de raison de s’affoler. Bruce m’a donné ma place au sein de sa formation, à moi maintenant de me présenter chaque match», a-t-il fait savoir.

Si Richardson désire également le voir être efficace dans les deux sens de la patinoire, Marcoux a démontré qu’il pouvait amener des munitions offensivement à son entraîneur. Depuis le début du camp, il a marqué à trois reprises, en plus de se faire complice à deux autres occasions et trois rencontres préparatoires.

Une équipe «fatigante»

Le visage des Tigres étant presque complété, Antoine Marcoux a décrit la nouvelle mouture des Victoriavillois. De sa perspective, il considère qu’elle sera «fatigante» à affronter.

«Nous sommes peut-être moins expérimentés et robustes que l’an passé, mais nous serons travaillants à chaque partie. Nous miserons grandement sur notre vitesse», a-t-il noté.

L’attaquant de six pieds et un pouce estime que la formation des Bois-Francs connaîtra une forte campagne, mais qu’aucun duel ne sera gagné d’avance. Il cite en exemple l’Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec, qui évoluent dans la même division qu’eux (Est), seront à surveiller en raison des échanges qu’ils ont effectués en vue de la Coupe Memorial, qui se tiendra cette année au domicile des Diables rouges.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires