Les Tigres à prendre au sérieux

Par Zakary Mercier
Les Tigres à prendre au sérieux
Les Tigres de Victoriaville pointent au troisième rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. (Photo : Alexandra Morin)

Les Tigres de Victoriaville ne cessent de surprendre. Ils se sont payé une dernière semaine parfaite de trois victoires, dont deux face à des formations aspirantes.

Les Félins avaient d’abord la lourde tâche d’affronter les meneurs au classement général, les Remparts de Québec. Ils ont connu une performance pratiquement sans faille et sans complexe pour vaincre les Diables Rouges par la marque de 4 à 1. « Nous avons été impeccables en jouant un excellent 60 minutes. C’est l’une, sinon la meilleure prestation de l’équipe depuis le début l’année. Nous avions tout un défi devant nous et nous avons répondu de brillante façon. Quand nous sommes allés à Québec en début de saison, on les regardait jouer. Je voulais que l’on respecte leur très bonne équipe, mais nous en avons une excellente aussi. Nous avons vraiment joué pour gagner. Tout le monde a été bon », a souligné l’entraîneur-chef Carl Mallette.

Après avoir bousillé leurs deux premières opportunités sur le jeu de puissance, les Victoriavillois se sont bien repris lors des deux suivantes en trouvant le fond du filet. « Ça nous a donné du momentum. Même lors de nos deux premières occasions, je sentais que l’on était créatif et que l’on bougeait bien la rondelle. On ne forçait pas des passes qui n’existaient pas. J’aime ce que je vois présentement, autant en avantage numérique qu’en désavantage numérique. »

Vendredi soir, la troupe de Carl Mallette a poursuivi sur sa lancée et s’est à nouveau imposée devant l’une des puissances du circuit, les Olympiques de Gatineau, par la marque de 5 à 1. « Ils sont sortis forts en début de match et je sentais mon équipe nerveuse. Le but de Thomas Belgarde nous a mis dans la rencontre. On avait hâte que les toutous soient lancés. J’ai adoré notre discipline dans un duel émotif. Résilience et humilité sont deux autres mots qui décrivent notre victoire. »

Trois des cinq buts de l’équipe, dont les deux premiers, ont été inscrits avec l’avantage d’un joueur. C’est cependant l’effort défensif qui retient l’attention. En 11 affrontements à domicile cette saison, les Tigres n’ont accordé que 15 buts. « Toute l’équipe est engagée. Nos sept défenseurs peuvent jouer tous les soirs. Mention très honorable à nos quatre recrues à la défense qui jouent du gros hockey. Je fais entièrement confiance à tout le monde. C’est certain que notre excellent duo de gardiens aide aussi », a soulevé le pilote des Félins. 

Thomas Belgarde a inscrit ses 12e et 13e filets de la campagne. Il a dû souffrir pour les obtenir alors qu’un total 10 minutes de punition pour bâton élevé ont été écopés sur lui. « Nous le savions que ça allait être plein ce soir (vendredi), alors nous étions vraiment motivés. Nous l’avions encore sur le coeur nos deux défaites à Gatineau. Tout le monde a contribué. J’ai été un peu magané par des coups de bâton, mais ça fait partie du jeu. Ça fait toujours moins mal après une victoire », a relaté le vétéran attaquant.

Les Tigres ont conclu leur semaine, samedi, en lessivant les Saguenéens de Chicoutimi 8 à 0. Ils n’ont laissé aucune chance aux visiteurs. « C’est vraiment impressionnant. Je leur ai dit après la deuxième période que j’avais le meilleur siège dans l’aréna pour les regarder jouer comme ça. Nos buts viennent de tout le monde. Nous avons un système en place et il fonctionne puisque les joueurs l’achètent. Le crédit va totalement à eux », a insisté Mallette.

Si le jeu de puissance avait fait la différence dernièrement, les locaux ont prouvé qu’ils pouvaient également marquer à forces égales. Sept des huit buts ont été inscrits à cinq contre cinq. « On essaye des jeux à l’entraînement et j’en ai vu quelques-uns qui ont mené à des buts. Nous mettons du trafic devant le filet. Les joueurs sont généreux l’un envers l’autre. On joue rapidement et on sait quoi faire avec la rondelle. Notre support au porteur de la rondelle aussi est impeccable. »

Gabriel D’Aigle a signé son deuxième blanchissage en seulement cinq départs. Celui qui a célébré ses 16 ans récemment n’aurait pu demander mieux comme cadeau de fête. « C’était mon premier match depuis un mois avec les Tigres et depuis mon retour d’Équipe Canada. J’ai réussi à demeurer concentré tout au long du match, malgré que nous marquions beaucoup de buts. Crédit aussi à mon équipe qui a bloqué énormément de tirs. Je ne pouvais certainement pas espérer mieux », a-t-il mentionné. 

Les Tigres prendront maintenant la direction des Maritimes pour y disputer quatre matchs en cinq jours. Ils débuteront cet exigeant périple, mercredi soir (30 novembre), face aux Eagles du Cap-Breton. Vendredi soir, ils seront du côté de Charlottetown pour y affronter les Islanders. Samedi après-midi, les Wildcats de Moncton seront les adversaires des Félins. Ils concluront le tout, dimanche après-midi, contre le Titan d’Acadie-Bathurst. « C’est tout un défi qui nous attend avec quatre matchs en cinq jours. Le nombre d’heures que nous allons passer dans l’autobus est impressionnant. Nous voulons simplement continuer ce que l’on fait de bien. La chimie est assez incroyable et nous allons profiter de la semaine pour la construire davantage », a soulevé l’entraîneur. 

L’équipe devra cependant se débrouiller sans les services d’Elliot Simard qui ratera de quatre à six semaines d’activités en raison d’une blessure au bas du corps. Noah Larochelle a été rappelé pour le remplacer. Il sera d’ailleurs du voyage dans les Maritimes. Le choix de cinquième tour au dernier repêchage domine présentement la Ligue de développement du hockey M18 AAA avec 45 points, dont 28 buts, en seulement 24 duels dans l’uniforme des Albatros du Collège Notre-Dame.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
2 mois

WOW! Souhaitons que cela perdure.