Le Métal Pless a confiance en ses moyens

Terminant sixième au classement général avec une fiche de 10 victoires et 12 défaites, le Métal Pless de Plessisville affrontera les Bisons de Granby demain (1er mars) à 20 h, lors de la première ronde des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ).

Malgré sa position au classement, l’entraîneur-chef Simon Turcot est conscient que tout peut arriver en séries. « On pense toujours qu’on a une chance de se rendre jusqu’au bout et on ne pense pas qu’il y ait une équipe dans cette ligue qui pense le contraire. La première fin de semaine des séries sera la clé », a-t-il fait valoir.

Les protégés de Turcot ont affronté les Bisons à trois reprises cette saison. Deux de ces trois matchs ont été remportés par le Métal Pless. Le pilote de l’équipe s’attend donc à tout un affrontement entre les deux clubs. « Ce sont toujours de bons matchs entre nos deux équipes. Il y a une belle rivalité. Ça devrait donc être une série assez intéressante pour tout le monde », a-t-il prédit. 

Remportant son tout dernier match de la saison régulière contre les Bisons, qui ont fini au troisième rang au classement général, le Métal Pless connaît bien son adversaire, mais reste tout de même prudent. « Un match reste un match. Il ne faut tenir rien pour acquis. C’est une partie qui s’est terminée 5-4 pour nous. Donc, c’était très serré. En fin de compte, c’est eux qui ont l’avantage de la glace en raison de leur place au classement et nous sommes les négligés. Cependant, on rentre en séries en pleine confiance. Tous les éléments sont en place pour gagner et notre alignement est complet. »

« On est une équipe qui aime déranger et qui est intense. C’est ce que je veux voir. Je veux qu’on soit dans la face de l’adversaire », a-t-il ajouté.

Court bilan de saison

Faisant un retour sur la saison qui vient de se terminer, Simon Turcot note une campagne en deux temps de la part de sa troupe. « On a eu une bonne première moitié de saison et une deuxième moitié plus difficile. On rattache ça à une couple de blessures. Quand on regarde le classement, on a fini sixième avec 24 points. La première équipe a terminé avec 31 points. En fin de compte, il y a seulement sept points qui nous séparent. C’était très serré. Il y a tellement de parité dans la ligue. Si tu prends ton adversaire à la légère, tu n’iras pas loin », a conclu l’entraîneur-chef du Métal Pless.

Rappelons que l’an dernier, la formation de Simon Turcot avait battu les Bisons de Granby en quatre parties lors de leur affrontement en séries éliminatoires.

Par Félix Gallant