Le manque d’énergie rattrape les Tigres

Par Zakary Mercier
Le manque d’énergie rattrape les Tigres
(Photo : Denis Morin)

Les Tigres de Victoriaville disputaient trois rencontres en quatre jours au cours de la dernière semaine, dont deux sur les patinoires adverses. Ils ont conclu le tout avec une fiche de 1-1-1.

Les Félins ont amorcé cette séquence de matchs du bon pied avec un gain de 5 à 3 sur les Eagles du Cap-Breton. Ce fut loin d’être parfait comme performance, mais ils ont tout de même trouvé une façon d’aller chercher la victoire. « Après la deuxième période, ça aurait été facile d’être frustré. Nous avons trouvé une façon de jouer une bonne troisième période et de gagner le match. Je ne sentais quand même pas que nous étions l’équipe avec le plus d’énergie », a souligné l’entraîneur-chef Carl Mallette.

Les locaux ont connu une excellente soirée au niveau des mises au jeu avec 36 gains en 57 occasions. Thomas Belgarde (12/14), Maxime Pellerin (7/8) et Loick Daigle (9/16) ont été les meneurs à ce chapitre. « Nous avons été dominants. Certains de nos joueurs excellent dans le cercle des mises au jeu et c’est très intéressant. Nous commençons la majorité du temps avec la rondelle, ce qui est un avantage, surtout sur le jeu de puissance », a reconnu l’entraîneur.

Gabriel D’Aigle a une fois de plus été solide devant son filet en stoppant 26 des 29 rondelles dirigées vers lui. « Ça faisait longtemps que nous n’avions pas accordé 18 lancers dangereux. Il a fait de gros arrêts, surtout en deuxième période. Il prend de la place devant son filet, il bouge bien et sa progression continue d’être excellente », a vanté Mallette. À son 11e match, Eliott Simard a finalement marqué son premier but dans le circuit Courteau. « Ça fait du bien. Ce n’est pas dans mon habitude d’attendre aussi longtemps avant de trouver le fond du filet. J’ai senti une pression s’enlever de sur mes épaules et j’espère que ça va m’aider à bâtir là-dessus pour les prochains matchs. »

Les Victoriavillois ont ensuite pris la direction de Chicoutimi pour y affronter les Saguenéens. Ils ont essuyé un revers de 4 à 2. Le manque d’effort est l’élément qui caractérise le plus la défaite, selon Mallette. « L’équipe qui a travaillé le plus fort a gagné. Notre effort a été décevant. Ce n’est pas tout le monde qui a tout donné. Il y a quelques joueurs comme Pier-Olivier Roy, Nathan Darveau et Mathieu St-Onge qui ont connu un bon match, mais il y en a trop qui ont été décevants. »

Disputant un premier duel sur la grande patinoire des Saguenéens cette saison, les visiteurs ont été incapables de s’y adapter. « Le premier match à Chicoutimi est toujours un ajustement. Ils savent comment jouer et tirer avantage de leur patinoire. Nous avons passé trop de temps dans notre zone et nous avons eu de la difficulté à nous ajuster », a partagé le pilote des Tigres. 

Mathieu St-Onge a été l’un des seuls points positifs de ce duel. Il connaît les meilleurs moments de sa jeune carrière junior. La recrue a été récompensée pour ses efforts avec son premier but. « Les points qu’il récolte sont sur de très bons jeux de hockey. Pour son but, il a roulé sur la mise en échec et a coupé au filet. Il avait des jambes et patinait. Ça va très bien dans son cas dernièrement. »

Les Tigres ont conclu leur fin de semaine en rendant visite au Drakkar de Baie-Comeau. Vincent Collard a donné une victoire de 2 à 1 en fusillade aux locaux avec le but décisif. Cependant, le nom qui était sur toutes les lèvres après le match était celui de Nathan Darveau, qui a été tout simplement incroyable. Il a stoppé 38 des 39 tirs dirigés vers lui. « C’était son match à lui. Les chiffres veulent tout dire. Pier-Olivier Roy aussi a été excellent. Ce sont deux joueurs qui se présentent tous les soirs », a souligné Carl Mallette.

Sa formation a obtenu un jeu de puissance en période de prolongation. Elle a cependant été incapable de fermer les livres et d’obtenir le point supplémentaire au classement. « Nous avons eu notre chance en avantage numérique, mais nous n’avons réalisé aucun lancer dangereux. L’effort a été faible. C’est un bon point non mérité. »

Le pilote des Félins est une fois de plus revenu sur le manque d’effort et d’énergie des siens pour résumer cette séquence de trois duels. « On a ressenti le manque d’énergie au cours de la dernière semaine et ça a paru dans nos résultats. Nous avons maintenant quelques jours de repos, alors on devra recharger nos batteries pour sortir fort devant nos partisans. »

Par ailleurs, Carl Mallette et Gabriel D’Aigle rateront les cinq prochaines sorties des leurs, eux qui défendront les couleurs du Canada au prochain Défi mondial des moins de 17 ans. La compétition se déroulera du 3 au 11 novembre, à Langley et à Delta, en Colombie-Britannique. 

Les Tigres bénéficieront de quelques jours de congé. Ils reprendront le collier, vendredi à 19 h, alors que Maxime Desruisseaux et ses Foreurs de Val-d’Or seront les visiteurs. Dimanche, ce sera au tour des Huskies de Rouyn-Noranda de fouler la glace du Colisée Desjardins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires