Le hockey dans le sang chez les Montreuil

Par Zakary Mercier
Le hockey dans le sang chez les Montreuil
Tommy Montreuil (Photo : Alexandra Morin)

Tommy Montreuil est l’une des six recrues à s’être taillé un poste dans l’alignement des Tigres de Victoriaville. Le hockey coule dans les veines du grand gaillard.

Du haut de ses six pieds et cinq pouces, il est difficile de ne pas remarquer l’attaquant de 17 ans. Ce dernier est capable de se distinguer également par ses habiletés. Il se considère comme un joueur polyvalent. « Je suis un joueur qui donne toujours son maximum. Je peux autant contribuer offensivement que défensivement. Je m’inspire beaucoup de Mark Stone qui joue avec les Golden Knights de Vegas. »

Montreuil avait eu l’occasion de disputer quatre duels avec les Félins la saison dernière. La recrue des Tigres ne cache pas qu’il commence à s’adapter à la réalité du hockey junior. « Tout est plus intense. L’an dernier, je vivais chez mes parents à Québec et maintenant je suis en pension avec des entraîneurs pratiquement tous les jours. Je dois m’adapter au style de jeu et au rythme de vie. Tout tourne pas mal autour du hockey et de l’école. »

Pour l’instant, il accepte son rôle, même si cela implique de regarder quelques matchs des gradins. « Je devrai travailler fort pour obtenir mon temps de glace. Il sera important de démontrer ce dont je suis capable de faire durant les entraînements et les matchs que je vais avoir l’occasion de jouer. »

Une histoire de famille

Chez les Montreuil, le hockey est une véritable tradition familiale. Son frère Gabriel a disputé trois saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et son père Éric, quatre. Le paternel a même été repêché au 11e tour par les Panthers de la Floride lors de la séance de sélection de 1993. « Mon père et mon frère ont été des sources d’inspiration pour moi. J’ai grandi dans les arénas en regardant mon frère jouer. Ils m’ont toujours supporté et conseillé. Je suis vraiment chanceux de pouvoir compter sur eux. »

Le hockeyeur originaire de Québec a même eu la chance de disputer son premier match de la saison à quelques pas du nid familial, alors que les Félins rendaient visite aux Remparts. « C’était une expérience incroyable avec toute ma famille et mes amis réunis. En plus, mon frère a joué pour les Remparts durant son parcours junior, ce qui rendait les choses encore plus spéciales », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires