Le Cactus baisse pavillon face aux champions en titre

Par ghyslainchauvette
Le Cactus baisse pavillon face aux champions en titre

Les deux points produits du vétéran Jean-François Béliveau n’ont pas suffi pour permettre au Cactus de rester en vie. Les Blue Sox ont démontré pourquoi ils ont remporté le championnat au cours des deux dernières campagnes. (Photo TC Media – Ghyslain Chauvette)

Conscient que sa troupe a fait un pas de géant cette saison, le joueur-entraîneur du Cactus de Victoriaville, Marc-André Jodoin, cachait néanmoins mal sa déception à la suite de l’élimination des siens face aux Blue Sox de Thetford Mines.

Pour une deuxième fois dans la série en autant d’occasion, l’as lanceur Francis Michel a subi la défaite, lundi soir, un revers de 4 à 2 en neuf manches de jeu. Ce gain des Sox leur a permis de remporter la série en cinq matchs et d’espérer aligner un troisième titre successif au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Jodoin a surtout déploré le manque de support offensif. Il a admis que pour vaincre une équipe aguerrie comme celle des Blue Sox, ses joueurs devaient faire preuve de plus d’opportunisme en attaque, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire.

Dans ce cinquième affrontement, les visiteurs ont pris les devants 2 à 0 en cinquième manche, face à un Francis Michel encore fort efficace. En sixième, Jean-François Béliveau a redonné espoir aux amateurs en frappant un simple opportun qui a fait marquer deux coéquipiers. Les deux équipes étaient de retour à la case départ.

Andy St-Gelais a ensuite cédé sa place à Stéphane Pouliot en huitième manche. Le vétéran est venu bien près de tout bousiller quand Patrick Henrichon a frappé en lieu sûr, mais Michael Zgorzelski, du deuxième coussin, a dû freiner sa course au troisième-but. La balle était frappée avec tellement d’autorité et directement sur le voltigeur de gauche. «Si cette balle avait été frappée un peu plus à gauche ou un peu plus à droite, la victoire basculait de notre côté. Je ne voulais pas perdre, pas ce soir (lundi), pas devant nos partisans», a murmuré Jodoin après le match.

Il reste qu’il connaissait et respectait la force de frappe des Blue Sox, qu’il avait qualifiés d’équipe à battre avant le début des séries. Il ne voulait d’ailleurs pas les affronter au premier tour. En première ronde, le Cactus a eu raison des Expos de Sherbrooke en quatre rencontres.

En saison régulière, les protégés de Marc-André Jodoin ont surpris les observateurs en décrochant le championnat de la division B45. «Le processus suit son cours. Nous avons franchi une belle étape, mais il nous reste beaucoup de travail à faire durant la saison morte, a laissé entendre le joueur-entraîneur. Nous devons, entre autres, tenter d’obtenir du renfort au monticule pour appuyer Francis Michel.» «Il faut désormais arriver à faire les ajustements nécessaires face aux meilleures formations», a-t-il ajouté en terminant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires