Le Cactus ajoute un lanceur de premier plan à sa formation

Le Cactus ajoute un lanceur de premier plan à sa formation
(Photo : Archives)

Philippe Saad s’avérait la priorité de René-Dave Pelchat au cours de la saison morte. Le directeur général du Cactus de Victoriaville est parvenu à mettre la main sur ses services.

En plus du lanceur droitier de 27 ans, il a acquis le voltigeur Maxime Péloquin, un choix de deuxième ronde en 2021 et un choix de troisième tour en 2022. En retour, il a cédé aux Cardinaux de Saint-Jérôme deux choix de première ronde en 2022 et un choix de deuxième tour, toujours à la séance de sélection de 2022. 

Philippe Saad était un joueur convoité au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec. La saison dernière, avec les Cardinaux, la pire équipe du circuit Bélisle, il a conservé une fiche de deux victoires et quatre défaites, avec une moyenne de points mérités de 4,07. En 43 manches de travail, il a enregistré 59 retraits sur des prises et il a accordé 12 buts sur balles. 

La venue de Saad vient solidifier une rotation des lanceurs déjà fort enviable avec la présence, entre autres, de Karl Gélinas, Vincent Ruel, René-Dave Pelchat et Étienne Blanchette. « Tu n’as jamais assez de bons lanceurs, a fait valoir Pelchat. Nous sommes très à l’aise avec l’alignement actuel. Nous considérons que notre élimination hâtive lors des dernières séries était un accident de parcours. Nous sommes confiants de rebondir la saison prochaine et l’arrivée de Philippe nous aidera en ce sens », a laissé entendre le DG du Cactus. 

Dans le cas de Maxime Poliquin, l’autre joueur acquis dans la transaction avec les Cardinaux, il viendra ajouter de la profondeur au champ extérieur. Les blessures ont d’ailleurs miné le rendement de l’équipe la saison dernière. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
claude roy
claude roy
9 mois

Une bonne échange pour les deux équipes. J’aime bien ce lanceur (Saad) qui a été souvent laissé à lui-même avec St-Jérome. C’est un plus pour le Cactus.