L’autobus ne ralentit pas les Tigres

Par Zakary Mercier
L’autobus ne ralentit pas les Tigres
(Photo : Denis Morin)

Les Tigres de Victoriaville disputaient deux rencontres sur les patinoires adverses. Les quelques heures d’autobus n’ont pas arrêté les Félins qui sont rentrés à la maison avec trois points sur une possibilité de quatre.

Ils ont pris la longue route vers Baie-Comeau, jeudi dernier, pour y affronter le Drakkar. Ce duel chaudement disputé s’est conclu par un revers de 3 à 2 en période de prolongation. Le manque d’opportunisme a coûté le point supplémentaire aux Tigres. La déception était palpable au terme de la rencontre. « Je suis extrêmement fier de mon équipe. En troisième période, nous aurions dû prendre les devants confortablement, mais nous avons été incapables de le faire. L’issue du match aurait clairement pu être différente et nous aurions mérité un meilleur sort. Je demeure satisfait avec un point de plus au classement qui n’est pas facile à aller chercher à Baie-Comeau », a souligné l’entraîneur-chef Carl Mallette.

Ce dernier se réjouit notamment du processus. Sa formation continue de jouer avec confiance. « Les gars laissent tout sur la patinoire. Ils bloquent tellement de lancers et détestent perdre. C’est plaisant à voir et l’ambiance est contagieuse. Il y a quelque chose de spécial dans notre vestiaire depuis le début de la saison. »

Le trio composé de Raphaël Blouin, Eliott Simard et Mathieu St-Onge a été particulièrement efficace. Il a inscrit les deux buts de l’équipe et les trois joueurs ont récolté des points sur chacun d’eux. « Je suis extrêmement content pour eux. Ils étaient peut-être identifiés comme notre quatrième trio sur la feuille de match, mais ils ne se comportent vraiment pas comme un quatrième trio. »

Les Victoriavillois ont ensuite croisé le fer avec les Cataractes à Shawinigan. Thomas Belgarde a inscrit deux buts pour mener les siens vers une victoire de 2 à 1. L’implication défensive des Félins a été impeccable. Ils ont bloqué un nombre incalculable de tirs. « Nous jouons de façon hermétique et c’est ce qui nous a permis d’accorder un minium de but. Nous pouvons compter sur deux excellents gardiens de but donc notre système a été construit en fonction de ça. Le nombre de tirs bloqués par mes joueurs est impressionnant. Tout le monde pousse dans la même direction. »

L’avantage numérique aura fait la différence dans ce duel alors que les deux buts de l’équipe ont été inscrits dans cette phase de jeu. « C’était un point clé sur notre tableau avant la rencontre. Nous avons marqué deux gros buts rapidement. Évidemment, je n’ai pas apprécié la séquence où nous avons eu quatre minutes de jeu de puissance et que rien ne s’est produit. Ça a permis aux Cataractes de reprendre le momentum. C’est toutefois le seul point négatif. Nous revenions quand même de Baie-Comeau, alors la situation n’était pas évidente. Ce fut un excellent match de hockey. »

Mallette pouvait difficilement souhaiter une meilleure récolte pour ces deux matchs sur la route. Malgré le manque de repos, sa formation n’a jamais ralenti. « Nous avons du plaisir à venir à l’aréna et ça parait. Il n’y a pas d’égo dans le vestiaire. Tout le monde sans exception embarque dans le bateau et c’est cliché, mais la fatigue c’est quelque chose de mental. »

Les Tigres retrouveront leur domicile, mercredi soir (23 novembre), alors que les puissants Remparts de Québec seront les visiteurs au Colisée Desjardins. Ils recevront ensuite la visite des Olympiques de Gatineau, vendredi à 19 h, et des Saguenéens de Chicoutimi, samedi à 16 h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires