Jeux du Québec 2026 : un travail de mobilisation

Par Zakary Mercier
Jeux du Québec 2026 : un travail de mobilisation
Le maire Antoine Tardif (Photo : Ville de Victoriaville)

La Ville de Victoriaville est l’une des trois villes en lice pour accueillir les Jeux du Québec d’hiver en 2026. Toute la région est mobilisée derrière cette candidature.

Dès son élection en novembre dernier, le maire de Victoriaville Antoine Tardif a commencé les discussions avec le conseil municipal pour présenter ce rassemblement sportif québécois en 2026. « Je suis un sportif et Victoriaville est une ville sportive, dynamique et en santé. 2026 était la première édition où l’on pouvait soumettre notre candidature. Nous avons également cru que nos chances étaient supérieures d’obtenir ceux d’hiver avec la qualité de nos infrastructures », a-t-il expliqué.

Ce genre de projet dépasse le simple territoire de la Ville de Victoriaville. Ce sont les 22 municipalités de la MRC d’Arthabaska ainsi que les 11 municipalités de L’Érable qui soutiennent et collaborent au projet. « Elles font partie de notre candidature. Nous avons inclus des infrastructures des MRC dans notre présentation. Nous jouons la carte régionale avec les différentes municipalités, mais aussi avec le Centre-du-Québec. C’est un grand exercice de mobilisation pour toute la communauté et nous voulons mettre à profit tous les organismes. Tout le monde va vibrer au rythme des Jeux du Québec et nous croyons avoir ce qu’il faut pour les obtenir. »

C’est en 1981 que Victoriaville a accueilli l’événement pour la dernière fois. Quarante-cinq ans plus tard, le maire Tarif souhaite créer des souvenirs inoubliables à des milliers de jeunes athlètes. « Nous voulons faire vivre une expérience inoubliable aux athlètes ainsi qu’à l’ensemble de la population. C’est une opportunité de faire vivre ce rassemblement sportif québécois à une nouvelle génération et à le refaire vivre aux précédentes. Ce sont des expériences que les athlètes n’oublieront jamais. Ce serait une grande fierté de pouvoir le faire avec la collaboration de nos nombreux partenaires. »

Une fois la compétition terminée, les investissements faits demeureront visibles et accessibles à la population. « La présentation des Jeux du Québec vient avec une subvention avoisinant les cinq millions de dollars. Cela nous permettrait assurément de mettre à jour des infrastructures sportives qui resteront par la suite accessibles à la communauté. En mon sens, c’est un projet positif sur toute dans ligne », a vanté le maire Tardif.

Le 28 septembre, l’ensemble du comité organisateur sera dévoilé. Un panel d’athlètes présents et passés discutera de sa vision des Jeux du Québec. La ville sélectionnée devrait être dévoilée à la fin du mois de septembre 2023. Amos et Blainville sont les deux autres villes en lice. « Nous souhaitons vraiment que la qualité de nos infrastructures et le dynamisme de notre population fassent pencher la balance en notre faveur », a conclu le maire de Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires