«Je veux avoir la chance de me prouver» -Félix-Antoine Bergeron

«Je veux avoir la chance de me prouver» -Félix-Antoine Bergeron
Le capitaine Félix-Antoine Bergeron lors de la présentation des joueurs de l'édition 2014-15 des Cataractes de Shawinigan (Photo Samuel Duranceau-Cloutier)

Le capitaine Félix-Antoine Bergeron a de nouveau été laissé de côté le week-end dernier face à Drummondville et Blainville-Boisbriand, une situation qui commence à peser lourd pour le vétéran, qui a bien hâte de sauter dans l’action pour la première fois de la saison.

Avec la combinaison Olivier Caouette/Marvin Cüpper/Sébastien Gauthier, l’entraîneur-chef Martin Bernard a eu la main heureuse avec une récolte de sept points sur une possibilité de huit. Le retour éventuel du défenseur Dylan Labbé du camp du Wild du Minnesota devrait permettre à Félix-Antoine Bergeron de voir de l’action. «C’est ce qui est prévu depuis le début de la saison. Lorsqu’il sera de retour de son camp, j’aurai la chance de jouer. Martin m’a expliqué que sa décision était contre son gré, qu’il n’avait pas le choix de faire ça. Je veux avoir la chance de me prouver et je devrai sauter dessus. Je ne me mets pas de pression avec ça. Avoir l’appui de son entraîneur là-dedans aide beaucoup», a souligné le numéro 44.

Même si la situation est loin d’être évidente, le vétéran de Victoriaville continue de garder la tête haute. «C’est sûr que c’est difficile. La semaine, ce n’est pas si pire, mais les jours de match, c’est difficile sur le moral. Tu n’es pas blessé et tu vois tes coéquipiers aller à la guerre. C’est plate, mais je dois prendre ça en souriant. Si je m’apitoie sur mon sort, c’est là que ça n’ira pas bien. Martin Mondou nous a bien expliqué qu’il ne souhaite pas que le dossier traîne. Personnellement, je veux jouer au hockey», a-t-il laissé tomber.

Le capitaine des Cataractes de Shawinigan a toujours beaucoup d’autorité dans son vestiaire. «Je continue de donner des conseils aux jeunes, qui n’hésitent pas à venir me voir. J’ai mis au clair avec les entraîneurs que je voulais continuer de m’impliquer. Même les jeunes vétérans comme Giovani Fiore ou Alexis D’Aoust me demandent des trucs lors des entraînements.»

Au cours des deux derniers week-ends, Bergeron a vu son équipe connaître beaucoup de succès sur la glace, elle qui est au sommet du classement général avec un dossier de 3-0-1. «Ça ne me surprend pas du tout, car je savais que nous étions capables. Avec une fiche de 0-11 pour commencer l’an dernier, il était clair que ça ne devait pas se reproduire. Martin nous l’a fait savoir dans les entraînements et dans nos rencontres d’avant-match. Plus de la moitié de l’équipe a vécu la dernière saison et sait le sentiment de perdre».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires