«Je pense qu’on a donné le match!»

«Je pense qu’on a donné le match!»

«Nous avons joué un match en montagnes russes. Après un début très fort, nous nous sommes placés à la mode punitions et l’Océanic a pu prendre le momentum, avec son avantage numérique. Nous avons par la suite commencé à jouer en dentelle et cela a joué contre nous. Quand tu donnes une chance à une équipe comme Rimouski, elle te le fait payer.»

L’entraîneur-chef des Tigres de Victoriaville, Bruce Richardson, était plus déçu qu’insatisfait, après le revers des siens 6-5 à Rimouski. Chase Marchand a fait face à 42 lancers et possible qu’il méritait un meilleur sort. «Il a fait des arrêts clés à de forts moments en 2e période, mais on ne l’a pas aidé», explique Richardson qui reconnaît que l’histoire du match réside vraisemblablement sur deux arrêts coup sur coup d’Olivier Tremblay en début de 3e période.

«C’était 3-3 à ce moment-là. Il a fait un arrêt incroyable de la mitaine sur une échappée et c’est certain que ça donne le momentum à son équipe. Il a fait de gros arrêts, le banc s’est levé de l’autre côté, la foule s’est levée et cela leur a donné un momentum fructueux. Ils sont venus marquer peu de temps après et c’est 4-3 pour eux au lieu de l’être pour nous.»

Richardson voit des choses pour bâtir, nonobstant la défaite. «On a quand même montré du caractère. On a mené 2-0, ils sont revenus dans le pointage, mais on n’a pas abandonné jusqu’à la fin de sorte qu’en bout de ligne, je ne pense pas qu’une des deux équipes a mieux joué que l’autre, ce soir. Je pense plutôt qu’on a donné le match. On a donné des revirements incroyables, ce qui leur a donné des chances de marquer et quand tu donnes ce genre de chances de marquer à des gars comme DeLuca et Loiseau, c’est certain qu’ils vont te le faire payer», de conclure le coach des Tigres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires