«J’ai enfin trouvé ma place»

HOCKEY. Après des séjours quelque peu frustrants avec le Titan de Princeville et les Inouk de Granby au sein de la Ligue de hockey junior du Québec, Raphaël Roy est parvenu à faire sa niche avec les County Aces de Saint Stephen dans la Ligue de hockey junior A des Maritimes.

Le gardien de but victoriavillois de 19 ans a été échangé à cette formation par les Inouk en retour de considérations futures. À Granby, il ne bénéficiait pas du temps de glace souhaité. À son âge et considérant son rendement, il s’attendait à voir plus d’action. Les deux parties ont donc décidé de mettre fin à leur association.

Avec les County Aces, il jouit de la confiance de son entraîneur. Il a amorcé 13 des 14 matchs de l’équipe depuis son arrivée. Les victoires se font toutefois rares. Il faut préciser que les County Aces traversent une période de reconstruction.

Malgré les hauts et les bas de la formation, Roy ne regrette pas son choix, bien au contraire. Il considère avoir déniché l’endroit idéal pour non seulement favoriser sa progression sur la surface glacée, mais également son développement personnel.

«J’ai enfin trouvé ma place, a-t-il lancé. J’ai l’occasion de jouer régulièrement dans un environnement favorable et, en plus, c’est une expérience fort enrichissante à l’extérieur de la patinoire. Mon anglais, entre autres, s’améliore de jour en jour.»

Une autre culture

Comparativement à la LHJQ, dans les Maritimes, les systèmes de jeu des équipes sont plus structurés et les joueurs évoluent dans un encadrement plus rigide. C’est ce qu’a avancé Raphaël Roy.

De son propre aveu, il a été agréablement surpris par le sérieux des organisations. Sur la patinoire, le jeu est plus défensif qu’au Québec et les pointages moins élevés sont là pour en témoigner.

Puis, à l’extérieur de la patinoire, les joueurs doivent obligatoirement s’entraîner en gymnase. Ils doivent également respecter un couvre-feu, sans quoi ils se voient imposer des amendes. Bref, comme l’a fait remarquer Roy, les patineurs de la Ligue de hockey junior A des Maritimes composent au sein d’un environnement qui ressemble étrangement à celui de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«Je pouvais difficilement atterrir à un meilleur endroit, a souligné le cerbère. En plus de me développer comme jouer de hockey, cette expérience me permet de devenir une meilleure personne.»

Derrière le masque

En moyenne, les County Aces jouent devant quelque 1000 spectateurs leurs rencontres locales. Un appui fort apprécié des joueurs.

Si l’équipe se retrouve au dernier rang de sa division cette saison, elle souhaite figurer parmi les meilleures formations du circuit l’an prochain. Et Raphaël Roy fait partie des plans de la direction. Le principal intéressé espère d’ailleurs clôturer son stage junior dans l’uniforme des County Aces.

Un autre Québécois porte les couleurs des County Aces. Il s’agit de Michael Veleno, le frère de Joe. Ce dernier, surclassé par Hockey Canada, s’aligne avec les Sea Dogs de Saint John au sein de la LHJMQ.