Hockey : une première saison en dents de scie pour les Vulkins

Par Zakary Mercier
Hockey : une première saison en dents de scie pour les Vulkins
Vulkins (Photo : Les Maximes)

L’équipe masculine de hockey des Vulkins du Cégep de Victoriaville a vu sa première saison, depuis le retour du programme, prendre fin. Malgré plusieurs embuches, le bilan demeure positif.

Les Mauves ont été balayés en deux rencontres face aux Pionniers du Cégep de Rimouski lors du premier tour des séries éliminatoires. « Les deux équipes étaient bien préparées. Nous avons rivalisé avec eux tout au long de la série. Tout le monde a donné son maximum, mais le talent et les habiletés individuelles ont fait la différence en fin de compte », a expliqué l’entraîneur-chef Nicolas Boucher.

Cette première saison a été remplie d’embuches, autant pour les joueurs que pour le groupe d’entraîneurs. Ils ont dû trimer dur et démontrer beaucoup de résilience pour atteindre la danse printanière. « C’était difficile de motiver les joueurs après une saison aussi exigeante. Il y a beaucoup de hauts et de bas, avec les blessures, des joueurs qui ont tout simplement quitté en plus de la COVID-19 qui s’est mise de la partie. Nous avons tout de même trouvé une façon de rivaliser contre toutes les équipes et de participer aux séries éliminatoires. C’était une première saison d’apprentissage et j’espère que ça pourra nous servir pour l’an prochain », a souligné l’entraîneur. 

Le Victoriavillois William Béland a terminé la campagne au 7e rang des meilleurs pointeurs du circuit avec une récolte de 13 buts et 27 mentions d’aide en seulement 23 matchs. L’attaquant de 19 ans a été la véritable bougie d’allumage des Vulkins. « Il a été le coeur et l’âme de notre équipe. Son sens du hockey, sa passion et son sérieux lui ont permis de se démarquer cette année. Il fait tout ce qu’un hockeyeur doit faire pour connaître du succès, autant sur la glace qu’à l’extérieur. Il est également un excellent étudiant. Bref, c’est le genre d’humain que tout le monde doit tenter de s’inspirer », a exprimé Nicolas Boucher. 

Ce dernier souhaite continuer de bâtir une culture gagnante au sein du programme, même si ce ne fut vraiment pas évident de ce côté cette année. « Avec un alignement réduit comme j’avais, il était impossible pour moi de faire de la discipline. Certains joueurs avaient de mauvais plis et ce n’est pas ce que l’on veut chez les Vulkins. Nous sommes toujours dans le processus de bâtir la culture du programme et il y a des ajustements qui doivent être faits. Nous voulons des joueurs dédiés et professionnels au sein de l’organisation. »

Le pilote des Vulkins pourra compter sur le retour de plusieurs vétérans. Il a également recruté de nombreux joueurs prometteurs, ce qui lui permet d’être optimiste pour la prochaine saison. « Le noyau est intéressant avec comme meneur William Béland. Si tous les joueurs que nous avons recrutés se joignent aux vétérans en place, je crois que nous pourrons viser le championnat. Il reste qu’il n’y a rien d’assuré puisque les joueurs peuvent toujours revenir sur leur décision ou s’engager ailleurs. Nous allons donc être patients et voir ce que ça va donner. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires