Des amis sur et à l’extérieur du terrain

Par stevenlafortune
Des amis sur et à l’extérieur du terrain
Derek St-Pierre

VICTORIAVILLE. Le Championnat canadien senior des Petites ligues regorge d’histoires qui n’attendent qu’à être dévoilées au grand public. Une d’entre elles raconte l’amitié qui lie Simon Deshaies, Brandon Turgeon et Derek St-Pierre, soit leur amour du baseball.

C’est toutefois par le biais de la balle-molle que les trois Lauriervillois ont eu leur premier contact avec le sport. Après avoir fait leurs classes, ils ont jugé que le temps était venu de trouver de nouveaux défis, qu’ils ont dénichés avec le Laurier.

«On en voulait toujours davantage! De plus, il n’y avait pas de ligues de baseball pour notre groupe d’âge à Plessisville, alors on est allé s’inscrire à Victoriaville», a raconté Simon.

L’an dernier, ils ont vécu leur lot d’émotions fortes en représentant le Québec au Championnat canadien des Petites ligues à Calgary. C’était la première fois en huit ans que le baseball mineur de la région s’envolait pour ce tournoi pancanadien. Ils ont terminé en troisième place, battant la formation hôtesse par la maque de 11 à 1.

«Ça a été un voyage inoubliable, raconte Derek. On jouait à la balle tous les jours, on a visité Banff, on s’est fait de nouveaux amis et on était toujours ensemble.»

Par ailleurs, ils ont remporté la plaque Joe Shea récompensant l’équipe ayant affiché le meilleur esprit sportif.

Rien à envier!

Simon Deshaies, Brandon Turgeon et Derek St-Pierre vivent présentement leur deuxième Championnat canadien des Petites ligues. À en croire leurs paroles, le comité organisateur n’a rien à envier aux éditions précédentes, notamment celle qu’ils ont participé l’an dernier à Calgary.

Le trio originaire de Laurierville, sans dénigrer l’expérience incroyable de leur tournoi en sol albertain, estime que l’engouement pour le Championnat canadien dans les Bois-Francs n’est même pas à comparer. À titre d’exemple, près de 900 spectateurs se sont déplacés pour leur match d’ouverture mercredi dernier, lorsqu’ils se sont inclinés 5 à 4 contre les Élites de Vallyefield.

«On jouait devant quatre ou cinq personnes à Calgary, lance Simon. Ici, la foule participe et l’atmosphère est électrisante. Pour l’instant, c’est ce qui m’impressionne le plus.»

Derek ajoute qu’ils ont également eu l’occasion d’observer de nouvelles stratégies chez leurs opposants. À cet effet, il a remarqué que certaines formations placent leur joueur au troisième but est plus bas qu’à la normale s’il n’y a pas de coureur sur le coussin.

Ils sont encore jeunes, mais Simon, Brandon et Derek n’aspirent pas à une carrière dans le baseball. Les trois ont été unanimes à ce sujet. «Je ne crois pas, mais tant et aussi longtemps qu’on va avoir du plaisir à jouer, on ne sait pas ce qui va arriver», a résumé Brandon. Pour l’instant, les trois comparses savourent chaque seconde de leur aventure au Championnat canadien, soit de disputer un match de balle devant une foule de plusieurs centaines de personnes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires