Des absents de marque, mais la compétition demeure relevée

Par benoitplamondon
Des absents de marque, mais la compétition demeure relevée

VICTORIAVILLE. Au moment d’écrire ces lignes, on ne savait toujours pas si Greg Machtaler, champion en titre de la Coupe Canada Sani Marc, pourrait être de la partie, dans deux semaines, au Club de golf Victoriaville.

Actif au sein du circuit de la PGA Tour du Canada, il ne connaissait pas le début de saison souhaité. Après quatre tournois, il occupait le 146e échelon au classement canadien. Il n’avait amassé que 401 $ en bourses. Or, pour conserver son droit de jeu sur ce circuit l’an prochain, il devra amasser beaucoup plus de points en tournois au cours des prochaines semaines.

«Le circuit de la PGA Tour Canada est la porte d’entrée du Web.com aux États-Unis. C’est ce qui mène à la prestigieuse PGA. Reste maintenant à voir ce que fera Greg Machtaler. Voudra-t-il continuer à amasser des points sur le PGA Tour Canada ou choisira-t-il de venir à Victo pour défendre son titre. Selon moi, on n’aura la réponse que la semaine précédant le tournoi», a partagé le président du comité organisateur de la Coupe Canada, Jerry Séguin.

Brad Clapp, de la Colombie-Britannique, ne devrait pas, non plus, être de la partie à Victoriaville, du 28 juillet au 3 août. L’an dernier, il avait terminé au troisième rang. «Il connaît tout un début de saison au sein du PGA Tour Canada», a poursuivi le président.

Au moment d’écrire ces lignes, il occupait le 11e rang au classement canadien avec des gains de plus de 14 000 $. Il est près d’atteindre le Web.com. Il tentera donc d’améliorer sa position au classement au lieu de participer à la Coupe Canada.

«Plusieurs grosses pointures seront néanmoins de la partie. La qualité du spectacle sera assurément au rendez-vous. On n’a qu’à penser à l’Ontarien Bill Walsh, premier au classement PGA du Canada, différent du PGA Tour du Canada. Bryn Parry, qui n’a plus besoin de présentation, sera aussi de la partie, sans compter les Québécois Dave Levesque, un des meilleurs au pays et nos joueurs locaux comme Francis Rouillier et Simon Camirand», a-t-il rappelé.

Les joueurs ont jusqu’à la semaine prochaine pour signifier leur intention en prévision de la Coupe Canada. Entre temps, les organisateurs du tournoi attendent la visite de l’arbitre en chef de l’Association des golfeurs professionnels du Québec, Michel Bolduc, qui examinera le terrain avant la compétition. «Il nous fera ses recommandations, comme il l’avait fait l’an dernier. Les verts seront plus courts et l’herbe longue plus longue, entre autres», a ajouté M. Séguin.

Le président précise cependant que les changements seront mineurs, la qualité du parcours ayant atteint un sommet au cours des dernières semaines. «Il est impeccable!», a-t-il lancé.

On prie pour du beau temps

L’an dernier, la météo avait joué un vilain tour aux organisateurs de la Coupe Canada. La pluie s’était invitée durant la majeure partie de la compétition. Malgré ces aléas, on estime que plus de 5000 amateurs avaient foulé le parcours pour être témoins des exploits des meilleurs professionnels au pays.

Évidemment, on espère que Dame Nature sera plus clémente cette année. Le beau temps aura un impact direct sur l’affluence. «On l’a vu durant la ronde finale. Dès que le soleil est sorti, le terrain a été envahi par les spectateurs», a souligné le président.

Les deux premières rondes auront lieu le jeudi (31 juillet) et le vendredi (1er). Le départ sera donné à 7 h. Des quelque 150 golfeurs qui participeront à la compétition, moins de la moitié auront le privilège de participer aux deux dernières rondes. La coupure devrait se faire après les 72 premiers au classement.

Pas moins de 175 000 $ seront à l’enjeu lors du tournoi, dont 30 000 $ au vainqueur. Il s’agit de la plus grosse bourse au pays pour ce genre de compétition.

Le mardi (29 juillet) et le mercredi (30 juillet), trois rondes seront disputées sous forme de «pro-am». Des golfeurs amateurs auront donc l’occasion de jouer aux côtés de professionnels.

Quelques nouveautés

Si la formule de la Coupe Canada demeure la même que l’an dernier, plusieurs nouveautés viendront bonifier l’expérience des spectateurs. Entre autres, des estrades seront ajoutées autour du vert numéro 18.

Les résultats seront également mis à jour en temps réel sur un tableau situé à l’accueil du Club de golf Victoriaville. «Cela permettra aux spectateurs de savoir où les joueurs en sont rendus et qui mène la compétition. L’an dernier, il était un peu plus compliqué de suivre le tournoi. Cela rendra l’expérience encore plus agréable», a souligné M. Séguin.

Pas moins de 85 bénévoles assureront le succès du tournoi. La semaine dernière, d’ailleurs, les organisateurs de la Coupe Canada ont assigné une tâche à chacun d’entre eux. «C’est incroyable de voir autant de gens donner du temps pour assurer le succès du tournoi. Plusieurs bénévoles étaient avec nous l’an dernier et ont souhaité revenir. Sans eux, le tournoi ne serait pas le même», a lancé le président.

Une expérience unique

La Coupe Canada, précise M. Séguin, demeure une occasion unique pour les amateurs de golf québécois de voir à l’œuvre les meilleurs au pays. Comme lors des grandes compétitions internationales, les spectateurs pourront suivre le quatuor de leur choix sur le terrain.

Jamais les Bois-Francs n’ont été le théâtre d’une plus importante compétition golfique avant l’arrivée de la Coupe Canada l’an dernier. Le Club de golf Victoriaville et l’AGP du Québec s’étaient initialement entendus sur les termes d’un contrat de trois ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires