Dany Racine; un exemple de résilience et de persévérance

Par Zakary Mercier
Dany Racine; un exemple de résilience et de persévérance
Dany Racine entouré de Guillaume Ouellet, à gauche, et Guillaume Fréchette, à droite, qui l'ont accompagné sur scène pendant la soirée en son honneur. (Photo : www.lanouvelle.net)

Dany Racine a récemment pris part World mountain and trail running championship 2022, en Thaïlande. Même si son expérience ne s’est pas déroulée comme prévu, le Victoriavillois est rentré au pays grandi.

Après avoir obtenu sa qualification lors du Quebec Mega Trail (QMT), en 2021. Il a ensuite vu la prestigieuse compétition être repoussée de plusieurs mois pour finalement être présentée en novembre 2022. Prêt plus que jamais à affronter cet unique défi, la malchance s’est misée de la partie. « J’ai malheureusement fait une indigestion lors de mon premier vol. Je ne pouvais absolument rien manger pendant plusieurs jours et je ne me sentais vraiment pas bien. Jusqu’à la veille de la course, je ne pensais pas pouvoir sortir de l’hôtel pour aller y prendre part. »

Son état de santé s’est finalement amélioré au cours des 12 heures précédant le départ de la course. Même s’il a dû puiser au plus profond de lui-même, Racine a réussi à compléter l’épreuve. « J’ai été capable de manger un demi-bol de pâtes comme repas d’avant-course. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir été en mesure de participer à la compétition. Ce n’était vraiment pas grandiose au niveau sportif et ce fut tout un défi mental. Après les 20 premières minutes, je sentais déjà que je manquais d’énergie. J’avais fait le deuil du résultat alors j’ai pu profiter de l’expérience et apprécier les magnifiques paysages que le parcours offrait. »

Grandement amoindri, il a tout de même pris le 66e rang et le troisième parmi les coureurs canadiens avec un temps de 4:31:01. « J’étais tellement bien préparé. J’avais plein d’outils physiques que je n’avais jamais eus dans le passé, mais en raison de ma santé, je n’ai pas été en mesure de les utiliser. Mon expérience psychologique m’a certainement aidé, mais je ne pouvais rien y faire au niveau physique. On est loin de ce que je m’étais imaginé au niveau de ma performance. C’était quand même exceptionnel de rivaliser avec les meilleurs au monde. »

Le Victoriavillois aimerait obtenir une seconde chance. Il tentera de se qualifier à nouveau au cours des prochains mois.

Une soirée en son honneur

À son retour à Victoriaville, son bon ami et athlète paralympique Guillaume Ouellet a organisé une soirée pour lui. Sous forme d’entrevue, Racine a raconté en détail son parcours qui l’a mené jusqu’en Thaïlande. « Dany est l’une des personnes qui a donné le plus à la course à pied dans la région. C’est quelqu’un de tellement impliqué qui ne compte jamais ses heures. J’étais certain que ça allait être un succès puisqu’il a touché énormément de gens au fil du temps. La partie la plus difficile fut de le convaincre de monter sur scène. Dany n’aime pas avoir l’attention sur lui et il est tellement humble. Nous avons tenté de le mettre à l’aise et de trouver la bonne formule pour lui permettre de partager son vécu », a expliqué Ouellet.

Tous les fonds amassés lui ont été remis afin d’éponger les dépenses reliées à son périple. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires