Coupe panaméricaine de cross-country: une expérience enrichissante pour trois athlètes de la région

Par Zakary Mercier
Coupe panaméricaine de cross-country: une expérience enrichissante pour trois athlètes de la région
Jessy Lacourse entourée de Nolan Turgeon (à gauche) et de Mathis Vallières (à droite). (Photo : Gracieuseté)

La région des Bois-Francs a rayonné à Serra, au Brésil, grâce aux performances de Jessy Lacourse, Mathis Vallières et Nolan Turgeon. Les trois athlètes défendaient les couleurs du Canada lors de la Coupe panaméricaine de cross-country.

À sa deuxième expérience avec le maillot du Canada, la Victoriavilloise Jessy Lacourse a terminé au 5e rang chez les seniors. Ce résultat a permis à l’équipe canadienne de terminer au second rang par équipe. « C’était vraiment plaisant comme voyage. Même si ce fut court comme périple, Athlétisme Canada s’est tellement bien occupé de nous. Il ne restait plus qu’à courir. C’est rare que nous ayons l’occasion de participer à des épreuves qui se déroulent dans une aussi grande chaleur. Le départ a été lent et c’était la bonne chose à faire. J’ai réussi à bien m’accrocher tout au long de la course. Je ne peux pas être plus satisfaite », a partagé la coureuse de 25 ans.

Du côté des moins de 20 ans, Nolan Turgeon a pris le 4e rang. Ce dernier a été écarté du podium dans les derniers mètres de la course. Il retire tout de même beaucoup de positif de son périple en Amérique latine. « Simplement de partir là-bas, avec plein de jeunes coureurs comme moi, c’était une expérience unique. Nous nous étions bien préparés pour la chaleur extrême, mais courir à plus de 40 degrés Celsius, c’était assez fou. Je n’avais jamais vu quelque chose comme ça. Le but était simplement de survivre à la course, alors que certaines athlètes se sont écroulées en raison de la chaleur. Ça a brassé dans les derniers instants de la course et j’étais déçu sur le moment. Par contre, avec du recul, je suis fier de moi, surtout que j’étais l’un des plus jeunes coureurs », a-t-il relaté.

Son coéquipier chez les Vulkins du Cégep de Victoriaville, Mathis Vallières, a quant à lui terminé au 7e échelon. « C’était vraiment une belle expérience, mais ce n’était pas évident avec de nombreuses heures de vol, le décalage horaire et le changement de température drastique. J’ai eu des frissons lorsque j’ai enfilé le maillot du Canada. Ce fut un départ conservateur en raison de la chaleur intense et ce plan de match aura finalement porté fruit. Je suis satisfait en général de ma prestation, mais le mot apprentissage est pas mal celui qui décrit le voyage », a-t-il mentionné.

Les deux Victoriavillois, qui en étaient à une première expérience avec Athlétisme Canada, ont aidé leur pays à remporter la compétition par équipe. « C’était vraiment fou puisque nous ne nous attendions pas à ça. Dans le dernier tour, tout le monde nous encourageait justement puisqu’ils savaient que la victoire était à notre portée. J’ai été désigné pour ramener le trophée dans ma valise et je l’ai encore. Ce n’est pas déplaisant », a conclu Vallières.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires