Coupe de l’Érable : un titre à domicile

Par alexdrouin
Coupe de l’Érable : un titre à domicile
Dominick Dussault tente de trouver un coéquipier à qui remettre le frisbee afin de relancer l'attaque. (Photo : Archives)

L’équipe de Plessisville, les Dales Hawerchuk, a été maître chez elle lors de la troisième édition de la Coupe de l’Érable alors qu’elle a remporté la finale de la catégorie adulte. 

C’est par le pointage de 13 à 6 que les Plessisvillois ont disposé du Sasquatch, une équipe de Sherbrooke. C’est d’ailleurs ce club qui avait remporté la précédente édition.

«On était un peu stressé pour la finale étant donné que c’était l’équipe championne de l’an passé», a indiqué la capitaine, Karine Tanguay. Les Dales Hawerchuk n’ont jamais réellement été menacés pendant cette rencontre. Lors des dernières minutes de jeu, ils n’ont fait qu’accentuer leur avance, neutralisant l’adversaire. «C’était notre dernier match et on s’est dit qu’il fallait tout donner ce qu’on avait.»

Karine et ses coéquipiers ont connu un parcours parfait en remportant leurs quatre rencontres de samedi (5 août). L’équipe locale a signé des victoires de 13 à 4 face aux Farfouines de Victoriaville, de 13 à 3 aux dépens du Kakuna Rattata de Plessisville et de 13 à 7 contre les Toucans Lisses de Québec.

Dans l’autre finale au programme, celle du junior, les Forges de Trois-Rivières ont disposé des Fringants de Sherbrooke par le pointage de 12 à 6. Le club de Plessisville, le Phénix, a terminé au sixième échelon parmi les 12 équipes de cette catégorie.

Pour une deuxième année consécutive, 18 équipes ont répondu à l’appel et se sont présentées au parc sportif de la polyvalente La Samare. Cette Coupe est l’un des tournois de la Fédération québécoise d’ultimate.

Le président de l’Association d’Ultimate Frisbee de Plessisville, Patrick Lemieux, a assuré qu’une quatrième édition sera présentée en 2018.

Jessie Tanguay au championnat canadien

Parmi les personnes qui se trouvaient à la Coupe de l’Érable, la petite sœur de Karine, Jessie. La jeune fille de 18 ans a réussi à se tailler un poste avec l’équipe québécoise qui prendra part au championnat canadien à Ottawa du 13 au 16 août.

Depuis maintenant deux ans qu’elle est une adepte d’ultimate frisbee grâce à sa grande sœur qui lui a appris les rudiments de ce sport. Habituée de jouer des rencontres qui se déroulent à cinq contre cinq, elle devra s’habituer rapidement au calibre de sept contre sept.

Lorsqu’on lui a signalé qu’elle devait être fière de faire partie de l’élite de sa catégorie (junior), la native d’Inverness a affiché un large sourire en guise de réponse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires