«Ça ne fait pas sérieux!»

Par benoitplamondon
«Ça ne fait pas sérieux!»
François Biron

PLESSISVILLE. «Déçu», «amer», «ridicule», le président du V. Boutin de Plessisville ne mâche pas ses mots lorsqu’il parle de la défection impromptue de la formation d’Acton Vale, dans la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie.

Mercredi matin, les dirigeants de cette équipe ont confirmé qu’ils n’évolueraient finalement plus dans le circuit, faute de joueurs. Cette annonce est survenue à quatre jours de l’ouverture locale de la saison du V. Boutin à l’aréna Léo-Paul-Boutin. Les calendriers étaient tous imprimés. Les partenaires de la formation avaient également reçu leur invitation pour ce match d’ouverture. Les heures de glace avaient été réservées pour l’entièreté de la campagne.

Or, la Ligue de hockey junior AA de l’Estrie-Mauricie passera à cinq équipes. Le calendrier devra être remodelé. Au moment d’écrire ces lignes, on ne connaissait pas l’identité du prochain adversaire de la troupe de Steve Gardner.

«Mais on s’attend quand même à disputer notre match de dimanche. Ça reste à être confirmé, mais on devrait jouer ce week-end. Nous nous sommes engagés à faire du hockey cet hiver, il y en aura. On verra pour la suite…», a fait savoir le président.

Celui-ci estime que son organisation a jeté entre 500 et 1000 $ à la poubelle en raison de cette décision de la formation d’Acton Vale. «Comme c’est le cas chaque année, nous n’avons pas ménagé temps et argent pour être fin prêts pour la saison. Ça ne fait pas sérieux! Que dirons-nous aux commanditaires qui nous supportent, aux amateurs qui nous appuient et aux joueurs qui sont impatients d’amorcer la saison? Autant la ligue que les équipes doivent faire preuve de plus de sérieux et être organisées. On ne peut pas décider de quitter un circuit à quelques jours du début de la saison. C’est un non sens», a-t-il pesté.

C’est le gouverneur du circuit, Robert Granger, qui a la responsabilité de refondre le calendrier. Il sera dévoilé sous peu.

Il reste que M. Biron ne cache pas son exaspération. Année après année, la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie connaît son lot d’ennuis. Sa survie a souvent été menacée dans le passé. Le V. Boutin, fidèle au poste, demeure l’une des formations les plus structurées. Ce n’est pas pour rien que les dirigeants de l’équipe demandent à Hockey Estrie d’évoluer au sein du circuit de Québec depuis nombre d’années. Cette requête essuie cependant un refus chaque fois. «On le demande chaque année. Notre situation géographique nous le permettrait. Le plus loin qu’on devrait aller jouer est Montmagny. En Estrie, on doit se rendre jusqu’à Cowansville! Ça allait bien lorsqu’on évoluait dans le circuit de Québec. Je doute que ça se soit passé comme cela si nous y étions toujours…», a-t-il enchaîné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires