«Bâtir autour des aspects positifs»

Par ghyslainchauvette
«Bâtir autour des aspects positifs»
*

VICTORIAVILLE. À leurs deux premiers matchs de la saison, les Tigres de Victoriaville n’ont pas été parfaits, bien au contraire. Ils ont néanmoins été dans le coup et ils auraient bien pu décrocher deux victoires sur les patinoires adverses. Ils ont plutôt subi des revers de 6 à 5 contre l’Océanic de Rimouski et de 5 à 4 en fusillade face au Phoenix de Sherbrooke. Ils ont donc dû se contenter d’un seul point.

La défaite contre le Phoenix a été particulièrement difficile à digérer. Tirant de l’arrière 3 à 2, les Tigres ont pris les devants dans les derniers instants de la troisième période, alors que Gabriel Gagné et Angelo Miceli ont inscrit deux buts rapides contre Alex Bureau.

Une punition douteuse décernée à Carl Marois a toutefois ouvert la porte aux locaux. Vincent Deslauriers en a profité pour ramener les deux équipes à la case départ, alors qu’il restait 1:20 à écouler en temps réglementaire.

Marois a été chassé pour obstruction sur le gardien de but. Le hic, c’est qu’il avait été poussé par le défenseur. Bureau a bien joué le jeu et l’officiel a mordu. «C’est décevant. Nous méritions mieux. En même temps, ça fait partie du hockey. J’ai dit aux gars qu’il pouvait être fier de leur rendement au cours de la fin de semaine, mais qu’ils devaient être déçus des résultats. Au final, il faut gagner», a commenté l’entraîneur-chef des Tigres.

Il aurait préféré savourer une première victoire, mais Richardson a soutenu que ce premier point s’avère précieux, particulièrement à la veille de la rentrée à domicile. «Ça ne peut qu’être bon pour la confiance», a-t-il dit.

Ses protégés tenteront de décrocher un premier gain cette saison, vendredi soir (19 septembre) à 19 h 30, alors que le Plessisvillois Samuel Blier et les Saguenéens de Chicoutimi seront les visiteurs à l’Amphithéâtre Gilbert-Perreault. Les Sags revendiquent une fiche d’un gain et un revers.

Travailler l’aspect défensif

Si la victoire aurait pu basculer de leur côté à leurs deux premiers matchs, les Tigres devront néanmoins limiter les erreurs en zone défensive et le nombre de lancers de l’adversaire s’ils désirent connaître du succès.

Après avoir accordé 42 tirs à l’Océanic vendredi, ils en ont alloué 48 au Phoenix dimanche. C’est donc dire que Chase Marchand a fait face à un total de 90 lancers. Il ne pourra pas tenir le coup bien longtemps à ce rythme.

«Nous travaillerons notre défensive, mais nous avons plusieurs autres facettes à peaufiner. Pour l’instant, il faut bâtir autour des aspects positifs. C’est clair, toutefois, que pour gagner sur une base régulière, il faut mieux jouer défensivement», a souligné le pilote des félins.

À Rimouski, ce sont d’ailleurs les lacunes défensives, de mauvaises décisions avec la rondelle et les erreurs de concentration qui ont coulé l’équipe.

Pour le reste, Richardson a salué le caractère de sa formation. Autant à Rimouski qu’à Sherbrooke, elle est parvenue à revenir de l’arrière à la fin du dernier vingt avant de voir les locaux faire basculer la rencontre. Ses joueurs auraient pu abandonner, mais ils ont plutôt décidé de se battre. L’entraîneur souhaite évidemment qu’elle conserve cette attitude.

Un départ encourageant

La saison dernière, Carl Marois a été sur la touche durant une longue période en raison d’une blessure. Il a été limité à 41 rencontres. Il a amassé 10 buts et 8 mentions d’aide. Lors des deux premiers duels de l’équipe sur les glaces ennemies, l’attaquant de 19 ans a récolté un total de trois buts. En se servant de sa vitesse et en se dirigeant constamment vers le but adverse, Marois pourrait obtenir sa part de points cette saison.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires