Adam Gosselin parmi l’élite provinciale

Adam Gosselin parmi l’élite provinciale
Adam Gosselin sait qu'il aura la chance de se perfectionner aux Championnats canadiens d'ultimate.

ULTIMATE FRISBEE. Adam Gosselin a de quoi sourire depuis quelques semaines. Pourquoi? Il va représenter le Québec aux Championnats canadiens d’ultimate (CCU), qui se tiendront à Edmonton du 8 au 14 août.

Ils étaient une cinquantaine de joueurs à prendre part au camp de sélection qui se tenait en mai, à Montréal et à Québec, là où l’ultimate frisbee continue de gagner en popularité et où la compétition est féroce.

Originaire de Plessisville et jouant au sein de l’association de sa ville, Gosselin ne croyait pas être en mesure de se tailler un poste avec Équipe Québec. Après tout, il était un joueur d’ultimate frisbee depuis seulement deux ans.

Non seulement il était un joueur d’ultimate frisbee depuis peu, mais il n’avait jamais entendu parler du camp de sélection. «C’est le président de notre association qui m’a parlé du camp en me disant que j’étais un bon joueur et que je devrais tenter ma chance.»

C’est alors que quelques jours plus tard, il était en direction de Québec pour essayer de se tailler un poste. «Je pensais, peut-être, me retrouver sur l’équipe de réserve», dit-il candidement.

Lorsqu’il a appris la nouvelle de sa sélection, on lui a mentionné que l’organisation avait aimé sa lecture de jeu ainsi que sa vitesse.

Humble, il était encore surpris de se retrouver parmi les meilleurs de la province. «Ça a bien été au camp de sélection, mais je n’étais pas le meilleur. Je dirais que j’étais dans la moyenne des joueurs qui ont été sélectionnés.»

Occasion à saisir

Sans rien enlever au calibre des joueurs de sa région, il sait qu’il aura la chance d’affronter les meilleurs joueurs du pays du rendez-vous canadien.

«C’est une occasion de me développer. Là-bas, les stratégies seront plus poussées et ça fera de moi un meilleur joueur», a expliqué celui qui compte bien partager son nouveau savoir une fois de retour dans son patelin.

Une jeune équipe

Le Plessisvillois évoluera dans la catégorie junior, qui regroupe les meilleurs joueurs de 15, 16 et 17 ans. Or, lui et un autre de ses coéquipiers ont déjà soufflé 18 bougies sur leur gâteau d’anniversaire depuis le jour J de l’année de sélection.

«Je suis parmi les plus vieux de l’équipe, mais je ne me considère pas comme un vétéran, mais plutôt comme une recrue, a indiqué Gosselin. On est une jeune équipe et il n’y a qu’un seul joueur de retour de l’année dernière.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires