Wout van Aert gagne la 4e étape et accroît son avance en tête; Houle 24e

The Associated Press
Wout van Aert gagne la 4e étape et accroît son avance en tête; Houle 24e

CALAIS, France — Le cycliste belge Wout van Aert a gagné la quatrième étape vallonée du Tour de France après avoir lancé une attaque dans la dernière ascension de la journée, tandis que le Québécois Hugo Houle a pris la 24e place.

Van Aert (Jumbo-Vista) a ainsi conservé le maillot jaune de meneur acquis samedi. Il a aussi accru son avance en tête du classement du maillot vert de meilleur sprinter.

Le Belge a secoué le peloton quand il s’est retrouvé à l’avant au sommet de la dernière des cinq ascensions de la journée, une montée de 900 mètres sur la Côte du cap Blanc-Nez, à quelque 10 km de l’arrivée.

Van Aert a estimé que de lancer rapidement une attaque était la meilleure façon d’éviter un sprint de masse au fil.

«Je ne voulais pas prendre le risque de perdre. C’était évident que l’équipe tentait quelque chose. J’ai mis la pédale au plancher pour voir ce que ça allait donner. J’ai vraiment tout laisser sur le parcours.»

Le cycliste de 27 ans a imiter le vol d’un oiseau avec ses bras en croisant le fil d’arrivée en quatre heures, une minute et 36 secondes (4:01:36), huit bonnes secondes devant son compatriote Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck). Son coéquipier chez Jumbo-Visma Christophe Laporte a pris la troisième place au sprint.

«Ce maillot me donne des ailes. C’était une ascension difficile, mais c’était clair que cette étape allait se terminer en sprint massif, a déclaré van Aert. C’était difficile de terminer seul, mais grâce au travail de mes coéquipiers, j’ai réussi. C’était à moi de finir le travail.»

Houle (Israël-Premier Tech) a terminé à huit secondes seulement de van Aert, dans le même temps que son coéquipier Krists Neilands, qui a hérité de la 17e place.

Le Canadien Michael Woods (Israël-Premier Tech) a aussi obtenu le même chrono, mais le 111e rang. Guillaume Boivin (Israël-Premier Tech) et Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) ont quant à eux franchi le fil d’arrivée en 148e et 149e places, en 4:07:01.

Van Aert a obtenu un boni de 10 secondes et détient maintenant une avance de 25 secondes devant Yves Lampaert au classement général et de 32 secondes devant le double champion en titre, Tadej Pogacar.

Le rival de Pogacar Primoz Roglic, deuxième du Tour en 2020 et coéquipier de van Aert, est demeuré en septième place du classement général à 41 secondes. Pogacar et Roglic ont terminé dans le peloton principal.

Houle pointe maintenant au 61e rang du classement général, à 1:51 du meneur. Woods est 92e (+2:33); Boivin est 147e (+7:47); tandis que Duchesne se trouve au 161e rang (+9:31).

Après une journée de déplacement, les cyclistes se sont attaqués aux 171,5 km séparant Dunkerque et Calais, d’où les côtes anglaises étaient visibles à l’arrivée des athlètes.

Le Danois Magnus Cort, qui a enchanté les foules avec ses échappées lors des trois premières journées de la Grande Boucle, disputées au Danemark, a de nouveau animé la séance, étant de la première échappée de la journée, aux côtés d’Anthony Perez.

Après 45 km, Perez s’est hissé seul devant et Cort a été rattrapé par le peloton peu de temps après. Cort a amassé d’autres points pour le maillot à pois des grimpeurs, mais de bien plus difficiles ascensions attendent les coureurs dans les Alpes et les Pyrénées.

La cinquième étape de mercredi sera plutôt plate, sur 157 km entre Lille et Arenberg-Porte du Heinaut. Une partie de l’étape sera disputée sur les pavés tant redoutés empruntés par la Classique Paris-Roubaix.

Le Tour de France se terminera à Paris, le 24 juillet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires