Les Browns ont confiance en Brissett, qui est dorénavant au premier plan

Tom Withers, The Associated Press
Les Browns ont confiance en Brissett, qui est dorénavant au premier plan

BEREA, Ohio — Alors que Jacoby Brissett attendait son tour au podium vendredi, le secondeur Jeremiah Owusu-Koramoah a conclu sa disponibilité en y a allant de grands éloges envers le vétéran quart.

En jasant avec Brissett devant leurs casiers, qui sont côte à côte, Owusu-Koramoah en apprend au sujet de la vie et du football.

«C’est notre source de sagesse des anciens, a dit Owusu-Koramoah. Il est le chaman.»

Les Browns vont avoir besoin de davantage que cela.

La suspension de Deshaun Watson étant officielle (11 matches), Brissett, qui a passé sa carrière en tant que remplaçant, tentera de maintenir à flot la saison des Browns.

Brissett a signé un contrat d’un an comme joueur autonome en mars – au lendemain de l’échange amenant Watson – en sachant qu’il entamerait probablement la saison comme partant. Jeudi, il a appris pour combien de temps.

Pour six matches ou 17, Brissett a juré d’être prêt. Maintenant, on fait appel à lui.

Les Browns font confiance à Brissett, qui a effectué 37 départs en carrière avec la Nouvelle-Angleterre (2), Indianapolis (30) et Miami (5).

Le but: les maintenir compétitifs dans leur section avant que Watson soit admissible à revenir au jeu, à la fin novembre.

L’athlète de 29 ans a un dossier de 14-23 en tant que partant, mais ses coéquipiers sont convaincus qu’il peut prendre le relais.

De plus, le propriétaire Jimmy Haslam, le directeur général Andrew Berry et l’entraîneur Kevin Stefanski ont offert leur soutien après que la suspension de Watson ait été connue.

«Je dois me montrer digne de cette confiance à chaque jour, a dit Brissett. Je suis ravi de l’opportunité. Je ne prends pas ça à la légère.»

Brissett a conquis ses coéquipiers par sa constance, son éthique de travail et sa personnalité engageante. Il veut être cohérent dans tous les aspects.

L’ailier espacé Amari Cooper, un autre des nouveaux venus du club, a vu Brissett donner l’exemple.

«Nous connaissons Jacoby, a dit Cooper. Nous savons ce qu’il peut faire. Nous le voyons s’entraîner intensément tous les jours, alors nous croyons en lui à 100 pour cent. Il ne serait pas le quart autrement.»

Brissett a fait ses débuts en tant que recrue avec les Pats plus tôt que prévu – après la suspension de Tom Brady pour le « Deflategate », en 2016, et alors que Jimmy Garoppolo était blessé.

La saison suivante avec les Colts, Brissett a été propulsé dans l’alignement quand Andrew Luck a subi une blessure mettant fin à sa saison.

Et en 2019, il est devenu le partant avec Indianapolis, suite à la retraite surprise de Luck.

«Ç’a m’a juste donné de l’expérience dans des situations comme ça, a dit Brissett. Ç’a été la clé. Depuis le début, j’ai vu à quel point c’est important d’être prêt à chaque fois qu’on appelle votre numéro.»

L’entraîneur-chef des Eagles, Nick Sirianni, est un ardent supporter de Brissett.

Sirianni était le coordinateur offensif de Brissett avec les Colts. Il a alors tissé de solides liens avec le quart, qui a eu un impact sur toute sa famille.

«Il est fabuleux. Mes enfants et ma femme demandent toujours, comment va Jacoby?’, a dit Sirianni. Il est un excellent leader et un gars formidable à côtoyer. Il est tellement un bon coéquipier.»

Imitant un jeu de 2019 contre Denver, Sirianni a raconté qu’après avoir semé Vonn Miller au début d’une poussée clé, près de sa propre ligne de but, Brissett a réussi une passe «laser» de 40 verges à T.Y. Hilton.

«Je ne pourrais pas dire assez de bonnes choses à propos de Jacoby Brissett, a déclaré Sirianni. J’aime tellement ce gars-là.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires