Le Serbe Novak Djokovic défait Nick Kyrgios en finale à Wimbledon

La Presse Canadienne
Le Serbe Novak Djokovic défait Nick Kyrgios en finale à Wimbledon

WIMBLEDON, Royaume-Uni — Novak Djokovic a été patient, attendant que Nick Kyrgios perde sa concentration, attendant de trouver des solutions contre le puissant service de son rival et attendant que son jeu brille dans les moments importants. 

Le Serbe et favori a finalement été récompensé en battant Kyrgios 4-6, 6-3, 6-4, 7-6 (3), dimanche, en finale du tournoi de Wimbledon. 

Djokovic a ainsi mis la main sur un septième titre à l’All England Club et un 21e titre majeur. Seulement Rafael Nadal a gagné plus de titres du Grand Chelem en simple messieurs en carrière, avec 22. 

«Chaque victoire est encore plus spéciale et significative, a dit Djokovic. Ce tournoi-ci a toujours été le plus spécial pour moi. Il est celui qui m’a motivé et m’a inspiré à jouer au tennis dans un petit centre de montagne en Serbie.» 

Djokovic a prolongé à 28 sa série de victoires à l’All England Club. Il a ainsi devancé Roger Federer (20) au deuxième rang de l’histoire pour les titres majeurs en simple messieurs. Il aura l’occasion de rejoindre Nadal au premier rang aux Internationaux des États-Unis, s’il peut y participer. 

«Je ne suis pas vacciné et je ne compte pas me faire vacciner», a affirmé Djokovic.

De son côté, Kyrgios participait à une première finale en carrière lors d’un tournoi majeur. Il tentait de devenir le premier homme à gagner à Wimbledon sans faire partie des têtes de série depuis Goran Ivanisevic en 2001. Ivanisevic est maintenant l’entraîneur de Djokovic.

«C’est bizarre. J’ai le sentiment qu’il n’a rien fait d’extraordinaire aujourd’hui, mais il était tellement calme, a mentionné Kyrgios. Dans les moments importants, il n’a jamais semblé secoué et je crois que c’est sa plus grande force. Il a l’air en contrôle à tout moment.»

Classé 40e au monde, Kyrgios a profité d’une double faute de Djokovic pour briser le service de son rival et prendre les devants 3-2 en première manche. Il a converti sa deuxième balle de manche grâce à un as. 

Djokovic a nivelé les chances en remportant la deuxième manche. Il a sauvé quatre balles de bris dans le dernier jeu de la manche. 

En troisième manche, Kyrgios a commis une double faute à 4-4 pour offrir une balle de bris à Djokovic. Il a ensuite envoyé un revers dans le filet avant de voir le Serbe vite gagner la manche au service. 

«Ç’a énormément changé le momentum, a souligné le Serbe. Jusqu’à ce moment, nous étions assez égaux.» 

Kyrgios a réussi à garder son calme pendant la majorité de la quatrième manche. En retard 1-6 au bris d’égalité, Kyrgios a prolongé le débat avec un coup gagnant et un 30e as. Djokovic a toutefois converti sa troisième balle de championnat. 

La rencontre a pris fin après un peu plus de trois heures, quand Kyrgios a envoyé une balle dans le filet. Djokovic s’est retourné vers sa loge et a levé les bras au ciel. 

Après une accolade au filet avec Kyrgios, il a mangé quelques brindilles d’herbe. 

Kyrgios avait gagné les deux duels précédents entre les deux joueurs, chaque fois en 2017. 

Malgré son talent, il n’avait pas franchi les quarts de finale à ses 29 dernières participations en Grand Chelem. 

Au cours des deux dernières semaines, Kyrgios a accumulé pour 14 000 $ US en amendes. Il a notamment été puni pour avoir craché en direction d’un spectateur lors du premier tour et pour avoir utilisé un langage trop coloré dans sa victoire contre Stefanos Tsitsipas en troisième tour. Il a également été critiqué pour avoir porté une casquette et des souliers rouges avant ou après les matchs, alors que le code vestimentaire exige le blanc. 

Dimanche, Kyrgios a tout tenté — des coups entre ses jambes, le dos au filet, et des services à plus de 218 km/h ainsi qu’un service par en-dessous. Djokovic a finalement trouvé les réponses à tout l’arsenal de Kyrgios. 

«Il est un peu comme un dieu, honnêtement, a dit Kyrgios au sujet de Djokovic durant la cérémonie. Je crois avoir bien joué. Je ne sais même plus combien de fois tu as gagné ce championnat!» 

Il s’agit d’un quatrième triomphe d’affilée à Wimbledon pour Djokovic. Le tournoi a été annulé en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. 

L’édition 2022 du prestigieux tournoi sur gazon était disputée dans une certaine controverse. Aucun point n’était accordé pour le classement mondial en réaction à la décision des organisateurs de bannir les athlètes russes et biélorusses. Cette décision avait été prise en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

Le Russe Daniil Medvedev, premier au classement mondial, comptait donc parmi les absents. 

Cependant, une femme née en Russie et qui représente le Kazakhstan depuis seulement quatre ans a triomphé chez les dames, quand Elena Rybakina s’est imposée samedi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires