Groupe Yvon Michel lance sa plateforme de visionnement en continu

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne
Groupe Yvon Michel lance sa plateforme de visionnement en continu

MONTRÉAL — Groupe Yvon Michel a emboîté le pas aux nombreux promoteurs de boxe dans le monde: il s’est doté d’une plateforme de diffusion en continu.

Les amateurs de boxe peuvent déjà se rendre sur gymboxe.tv, où ils n’ont pour l’instant accès qu’au gala de jeudi qui opposera Kim Clavel à Jessica Nery Plata pour les titres WBC et WBA des mi-mouches. Éventuellement, GYM souhaite y déposer ses archives, comme le choc entre Jean Pascal et Lucian Bute, ou l’ensemble des 54 combats de championnat du monde qu’il a mis sur pied.

«Ça a été très long à mettre sur pied et ce n’est pas le produit final, a expliqué Yvon Michel à La Presse Canadienne. C’est un nouvel outil qui va nous permettre de rejoindre un plus grand public.

«On va s’en servir pour faire la promotion de nos différents combats. Il y a plusieurs applications que l’on veut donner à ce site. Ce sera un ajout intéressant, mais on n’a pas la prétention de remplacer un jour ESPN+ ou DAZN: nous n’avons pas ce nombre de boxeurs ou la notoriété requise. Par contre, on va être en mesure d’élargir notre marché.»

C’est notamment le cas lors d’événements comme celui de jeudi, alors que les partenaires de GYM comme Indigo, Bell TV ou Shaw ne sont pas disponibles dans le marché mexicain.

«Souvent, des boxeurs de l’étranger nous demandaient comment ils pouvaient avoir accès aux galas. C’est maintenant possible avec ce site», a souligné Michel.

Ils devront débourser le même prix que les clients qui commanderont le gala à la télé à la carte (60 $), et pourront choisir entre la description en français ou en anglais.

L’initiative de GYM n’est pas sans rappeler le PunchingGrace.com, lancé il y a quelques années par Eye of the Tiger Management. Gymboxe.tv n’est pour l’instant pas aussi développé que celui du promoteur Camille Estephan, qui offre un abonnement mensuel (11 $ par mois) ou la possibilité de commander les galas à la pièce, soit autour de 60 $.

Mais pour Estephan, qui a embarqué dans cette aventure il y a un peu plus de six ans, Punching Grace a fait encore plus que ça.

«C’est ce qui nous a permis de nous retrouver dans la position avantageuse dans laquelle nous sommes présentement, avec plusieurs boxeurs dans le top-10 mondial, a noté le président d’EOTTM. C’est aussi cette plateforme qui nous a permis de garder plusieurs de nos boxeurs actifs pendant la pandémie.»

En partenariat avec un promoteur mexicain, EOTTM a présenté plusieurs galas dans un hôtel de Cancun.

«Ce ne sont pas toutes des cartes qui pouvaient intéresser Indigo ou les amateurs de boxe à 60 $ la copie. Mais à 11 $, en plus d’avoir accès à tout le matériel sur le site, plusieurs ont embarqué», a mentionné Estephan.

Il a aussi pu signer une entente de partenariat avec ESPN grâce à Punching Grace, qui lui permet de produire certains événements du géant américain.

«C’est une excellente idée pour Groupe Yvon Michel de se tourner vers ce genre de produit», a conclu Estephan.

«On n’a pas de limite avec ça, a poursuivi Michel. On va être capable de faire grandir cet outil avec nos athlètes. Si nous avions eu une plateforme comme celle-là dans le temps de Bute-Pascal, je t’assure que ça aurait été extrêmement populaire.

«On est en train de rebâtir notre équipe, notre marché, a-t-il évoqué. On sait qu’il y a un potentiel énorme au Canada, surtout au Québec. On a connu la période dorée qui a culminé avec le combat Pascal-Bute. On espère faire rejaillir la passion des gens pour les boxeurs de chez nous, et on va être prêt pour bien envahir le marché.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires