Au volant de sa Ferrari, Leclerc partira 1er au Grand Prix de Formule 1 d’Italie

Daniella Matar, The Associated Press
Au volant de sa Ferrari, Leclerc partira 1er au Grand Prix de Formule 1 d’Italie

MONZA, Italie — Au volant de sa Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc tentera de relancer la course au Championnat des pilotes de Formule 1 devant les fans italiens, dimanche, après avoir mérité la position de tête en vue du Grand Prix d’Italie.

Le Néerlandais Max Verstappen, qui domine confortablement le classement général, devra de nouveau batailler ferme pour se hisser à l’avant du peloton, cette fois de la septième position.

Le pilote Red Bull a écopé une pénalité qui lui fera perdre des places sur la grille de départ, à l’instar de quelques autres de ses adversaires.

Leclerc, qui a dit avoir tout risqué à la fin, a réalisé le meilleur chrono de la dernière tranche des qualifications à sa dernière excursion sur la piste.

Or, il savait qu’il partirait de la première position avant même que Verstappen ne franchisse la ligne d’arrivée avec un chrono de 0,145 seconde plus lent que le sien. Dans les faits, cela signifie que le pilote Ferrari a signé la pole au mérite et pas seulement à cause des pénalités infligées à ses rivaux.

«Que c’est joli. Maintenant les gars, demain», a déclaré Leclerc sur la radio d’équipe pendant que retentissaient autour du circuit les cris de joie des tifosi.

Malgré un début de saison prometteur, les Ferrari connaissent une campagne difficile, marquée par de nombreuses erreurs. Leclerc, qui accuse un retard de 109 points sur Verstappen au Championnat des pilotes, a admis qu’il avait été surpris de réaliser le meilleur temps des qualifications.

«La sensation est vraiment, vraiment bonne», a déclaré Leclerc, qui tentera de répéter son triomphe de 2019 à Monza.

«Il nous reste encore à finaliser le tout demain (dimanche), sinon ç’aura été inutile de mériter la pole samedi. Mais c’est une très belle surprise quand on considère d’où nous venons (…) Nous ne nous attendions pas à nous battre pour la pole ici.

«C’est donc une très belle surprise, à la maison. Oui, il y a une motivation spéciale ce week-end. Et c’est très bien d’avoir réussi à faire du bon travail aujourd’hui.»

Verstappen sera à la recherche d’un cinquième triomphe d’affilée et d’une première apparition sur le prestigieux podium de Monza.

Il y a deux semaines, au Grand Prix de la Belgique, il avait affronté un défi encore plus imposant en méritant la victoire même s’il était parti de la 14e place après avoir également été pénalisé.

Verstappen croit que la stratégie est toute simple.

«J’ai seulement besoin d’avoir un premier tour propre, passer les voitures entre nous rapidement et je pense que nous aurons encore une bonne chance demain», a analysé le Néerlandais.

Carlos Sainz fils a réalisé le troisième temps des qualifications, mais ne partira pas la course auprès de son coéquipier chez Ferrari puisqu’il a aussi été pénalisé. En fait, il prendra le départ de la 18e position, devant Lewis Hamilton (Mercedes) et Yuki Tsunoda (AlphaTauri-RBPT).

«Je ne mentirai pas; ça fait mal de partir à l’arrière demain, surtout quand on réalise à quel point la voiture est compétitive en fin de semaine, à quel point je me sens bien dans la voiture, surtout après cette qualification», a déploré Sainz fils.

«Je vais faire de mon mieux et essayer de donner un bon spectacle (…) mis j’aimerais pouvoir être à l’avant avec Charles dans le but d’essayer d’inscrire un doublé pour les tifosi», a renchéri Sainz fils.

En tout, neuf pilotes ont écopé des pénalités. La liste inclut Sergio Perez, coéquipier de Verstappen chez Red Bull, qui a inscrit le quatrième temps, devant Hamilton et George Russell (Mercedes). Perez partira de la 13e place.

Toutefois, c’est ce dernier qui accompagnera Leclerc à l’avant de la grille de départ dimanche.

Lando Norris (McLaren), auteur du septième temps, partira troisième, devant son coéquipier Daniel Ricciardo, vainqueur à Monza en 2021.

De son côté, le Québécois Lance Stroll, sur Aston Martin, a été éliminé à l’issue de la première étape des qualifications et s’est classé 18e. Toutefois, en vertu des diverses pénalités, il partira de la 15e place, tout juste derrière son coéquipier Sebastian Vettel.

«Nous avons toujours su que ce ne serait pas notre circuit le plus fort et je pense que cela s’est vu avec le résultat d’aujourd’hui. Monza est un circuit très différent de ceux que nous avons visités récemment, donc j’espère que c’est un peu une aberration», a analysé Stroll, dans un communiqué de presse.

«Nous semblons avoir un peu trop de traînée sur la voiture pour ce circuit à grande vitesse», a ajouté Stroll. «Je suis sûr que nous aurons de meilleures performances plus tard dans la saison. Nous gagnerons des positions sur la grille grâce aux pénalités imposées aux autres pilotes. Donc, les choses pourraient s’arranger pour nous demain. Nous allons essayer de faire ce que nous pouvons pour aller chercher des points.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires