Le spectacle-bénéfice de la Fondation Raymond-Roy permet d’amasser près de 55 000 $

Le spectacle-bénéfice de la Fondation Raymond-Roy permet d’amasser près de 55 000 $

La Fondation Raymond-Roy a récolté près de 55 000 $ à sa soirée-bénéfice.

Crédit photo : photo gracieuseté

En quittant la salle Les-Frères-Lemaire du Carré 150 après le spectacle-bénéfice donné le soir du 21 novembre par Marc Hervieux dans le cadre de la collecte de fonds annuelle de la Fondation Raymond-Roy, les quelque 850 personnes présentes étaient unanimes : une soirée magique! Les spectateurs étaient comblés et les organisateurs aussi!

Grâce au grand nombre de personnes et d’entreprises qui ont répondu « oui » à la sollicitation de son équipe de vente et grâce aussi à la généreuse contribution de plusieurs commanditaires, la Fondation Raymond-Roy a ainsi amassé près de 55 000 $. Cet argent servira à augmenter considérablement le capital de la fondation.

 La Fondation Raymond-Roy

Mise sur pied depuis plus de 25 ans par le conseil d’administration de la Maison Raymond‑Roy de l’époque, la Fondation Raymond-Roy s’affaire à recueillir des fonds afin de soutenir la Maison Raymond‑Roy lorsque celle-ci fait face à des besoins ponctuels importants et urgents qui dépassent sa capacité à trouver du financement auprès des sources habituelles. Elle est administrée bénévolement par neuf administrateurs et administratrices sous la présidence de  Jeanne Taschereau, femme d’affaires bien connue de Victoriaville.

La Maison Raymond-Roy

La Maison Raymond-Roy, ainsi nommée en hommage à ce prêtre ouvrier décédé en 1999 et qui a consacré sa vie aux exclus et aux plus démunis, ouvre ses portes à de jeunes adultes, âgés de 18 à 30 ans, aux prises avec d’importants problèmes de pauvreté, de détresse, d’endettement, de rupture familiale et/ou amoureuse, de dépendance affective et d’autres difficultés du même genre.

 Les intervenants travaillent auprès de ces jeunes pour les outiller et les responsabiliser dans leurs démarches d’autonomie, tant sur le plan affectif qu’aux niveaux social et financier. Leurs interventions se traduisent auprès des résidents par un apprentissage de la vie de groupe et des habitudes de vie : respect des règlements, accomplissement de tâches ménagères, bonnes pratiques d’hygiène et d’alimentation, gestion d’un budget, orientation et intégration.