Maison des jeunes de Saint-Ferdinand : une deuxième famille pour les ados

Publireportage

Maison des jeunes de Saint-Ferdinand : une deuxième famille pour les ados
(Photo : gracieuseté)

L’adolescence est une période particulière à passer. Heureusement, plusieurs ressources sont disponibles pour aider ces jeunes à cheminer adéquatement. Parmi elles, on retrouve la Maison des jeunes de Saint-Ferdinand, La Traversée 12-18, qui assume ce rôle important depuis 1986.

Cette maison, où des éducatrices formées et expérimentées accompagnent les ados dans ce qu’ils vivent, se veut un lieu où on peut échanger, se divertir, s’informer et réaliser des projets communs. Le tout bien encadré par une équipe dynamique et compétente. Pour ceux qui la fréquentent, elle devient une deuxième famille.

La coordonnatrice, Josée Binette, explique que la mission de l’organisme est de permettre aux 12-18 ans, « au contact d’adultes significatifs, de devenir des citoyens critiques, actifs et responsables ». « Nous sommes là afin de les encourager à s’impliquer dans la communauté, mais surtout pour les aider à se développer », insiste-t-elle.

De nombreux projets sont réalisés chaque année à La Traversée 12-18, toujours dans l’objectif de répondre aux besoins spécifiques de la clientèle. Il y a par exemple le souper communautaire du jeudi lors duquel les ados sont mis à contribution. En fait, ce sont eux qui décident du menu, font les courses, la cuisine, le service et la vaisselle. Le tout est agrémenté d’une discussion sur un thème rejoignant leurs intérêts. Autant d’occasions d’apprendre et d’augmenter son autonomie.

Ils sont une soixantaine à être membres de cette maison, dont un noyau dur d’une vingtaine qui mettent en œuvre différentes activités. Certaines d’entre elles sont financées par la cueillette de contenants consignés, dont les ados sont responsables. Cela demande beaucoup de travail, mais leur donne la chance de recueillir un bon montant chaque année (7500 $ en 2021) qui sert à financer, par exemple, des sorties. « Tout cet aspect est géré par eux et leur donne la chance d’apprendre notamment la solidarité et le partage », ajoute Josée.

L’organisme communautaire autonome est géré par un conseil d’administration au sein duquel se retrouvent deux membres de la MDJ. Ils ont ainsi leur mot à dire en ce qui concerne les décisions prises pour leur maison. « Et ça leur fait vivre le mécanisme et la démarche de démocratie », dit encore la coordonnatrice.

C’est donc dire que sans que cela ne paraisse nécessairement aux yeux des adolescents, chaque activité ou projet se veut un moyen d’apprentissage de la vie. 

L’accueil de chacun est très important pour l’équipe. Lorsqu’on entre à la maison, il y a toujours quelqu’un pour dire bonjour et demander comment on va. Un détail banal pour certains alors que, pour d’autres, ce sera le seul moment de la journée où quelqu’un s’intéressera à eux. 

La Maison des jeunes La Traversée 12-18 de Saint-Ferdinand dessert une clientèle qui provient de différents contextes socio-économiques, mais peu importe le statut financier, les éducatrices sont là afin de tous les accompagner dans ce qu’ils vivent. Elles doivent aussi jongler avec le fait que les ados de Saint-Ferdinand peuvent fréquenter cinq établissements secondaires différents des alentours. C’est donc à la MDJ qu’ils développent un sentiment d’appartenance. « Ils viennent créer des liens entre eux », souligne la coordonnatrice.

Récemment la maison des jeunes a remporté un concours organisé par Promutuel Assurance Chaudière-Appalaches. Grâce aux 9350 $ obtenus, un espace « mon refuge » a été aménagé à l’extérieur. Constitué d’une pergola, de deux hamacs et du même nombre de chaises suspendues (qui elles seront installées au sous-sol pendant l’hiver), l’endroit chaleureux et réconfortant incite à la détente et à la confidence. 

« Nous réalisons notre mission à travers différentes activités en prévention et promotion de la santé et accompagnons les ados à développer de saines habitudes de vie », insiste Josée.

Les parents ne doivent donc pas hésiter à permettre et même à encourager leurs ados à fréquenter la maison des jeunes. Il s’agit d’un lieu créé par et pour eux, avec plein de possibilités. Un endroit sécuritaire de transformation sociale et d’éducation populaire qui propose aux 12-18 ans des moyens de s’épanouir et de devenir des adultes informés, actifs et responsables. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires