Implants mammaires au salin VS au silicone

Par kimsimard
Implants mammaires au salin VS au silicone

Opération chirurgicale régulièrement pratiquée au Québec, l’augmentation mammaire sert à modifier l’apparence des seins, soit dans le cadre d’une reconstruction (notamment après un cancer du sein), soit par souci esthétique. Dans tous les cas, cette chirurgie est envisagée pour des raisons d’estime personnelle, afin de se sentir plus féminine, plus jolie ou pour retrouver la poitrine d’avant la grossesse et l’allaitement, par exemple. La clientèle est donc très variée et va des jeunes femmes dans la vingtaine qui souhaitent simplement augmenter le volume de leurs seins aux survivantes du cancer, en passant par les femmes qui ont eu un ou plusieurs enfants. Or, dès que vous commencez à vous intéresser à cette opération, deux options se présentent à vous : les prothèses mammaires au salin et celles au silicone. Pour laquelle opter? Quels sont les avantages de l’une et de                                                                                                                                                              l’autre? Nous faisons le point sur la question!

Le plus naturel possible, docteur : forme et texture

Un des grands critères de sélection pour la plupart des patientes, c’est le fait que le résultat soit le plus naturel possible. Dans le cas des prothèses salines, elles ont comme désavantage leur texture plus caoutchouteuse et le fait qu’il est parfois possible d’en sentir les contours lorsqu’on palpe le sein. L’implant mammaire au silicone est ce qu’on retrouve de mieux sur le marché en termes de texture et de forme : c’est ce qui se rapproche le plus d’un sein naturel, et c’est pourquoi la plupart des patients optent pour cela. En revanche, l’incision nécessaire pour insérer une prothèse en silicone est d’environ 5 cm, ce qui est plus grand que pour l’implant salin qu’on gonfle après qu’il ait été inséré. Dans le cas où il y aurait une asymétrie mammaire à la suite de l’opération, les implants salins ont un net avantage puisqu’il est possible de les corriger, contrairement au silicone. À noter aussi qu’ils sont nettement plus abordables!

Sécurité et durabilité des prothèses

Voilà deux critères qui risquent de peser lourd dans la balance : la sécurité et la durabilité des prothèses. Sachez qu’aujourd’hui, les prothèses mammaires disponibles sur le marché sont de meilleure qualité que celles d’autrefois et sont régies par les normes de Santé Canada et de la FDA. Dans le cas d’une prothèse au silicone, un suivi médical est nécessaire afin de s’assurer que le corps ne la rejette pas. Après environ 10 ans, il faudra prévoir un changement de prothèse, contrairement aux implants salins qui, si jamais leur enveloppe se fendait, verraient leur contenu (de l’eau salée) être absorbé sans problème par le corps – il va sans dire qu’une fois la prothèse dégonflée, il faudra envisager une autre opération. Il faut aussi savoir qu’il n’est pas rare que des implants salins « fuient » pendant les premières années. On parle d’une perte de volume d’environ 1% par année.

Chaque option présente donc ses avantages et ses inconvénients. Dépendamment de votre budget, de vos attentes et de votre corps, votre choix ne sera peut-être pas le même que celui de votre voisine. Un chirurgien esthétique saura à coup sûr vous aider à y voir plus clair!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires