Vous «barrez» dans le bas du dos à répétition? L’approche McKenzie pourrait grandement vous aider

Vous «barrez» dans le bas du dos à répétition? L’approche McKenzie pourrait grandement vous aider
Old man with back pain (Photo : gracieuseté)

Il vous arrive de «barrer» ou d’avoir de douleurs vives dans le bas du dos lorsque vous vous penchez? Vous faites des entorses lombaires à répétition? Lors des crises, votre douleur est exacerbée en position assise, en vous relevant ou en toussant? Vous avez possiblement ce qu’on appelle un «dérangement discal».

Qu’est-ce que c’est?

Le dérangement discal fait partie de la catégorie des entorses lombaires, un terme général qui peut impliquer une blessure au niveau des disques, des ligaments, des muscles ou des articulations de la colonne ou sacro-iliaque. 50 % des entorses lombaires impliquent le disque intervertébral.

Le disque intervertébral est le coussinet entre vos vertèbres. Celui-ci contient un gel. Si l’anneau qui contient le gel a de petites fissures, lors d’un mouvement de flexion du tronc, le gel peut alors migrer vers l’extérieur du disque et provoquer de la douleur. C’est ce qu’on appelle le dérangement discal.

Quels sont les symptômes ?

La crise de douleur apparaît très souvent suite à un mouvement de flexion et de rotation du tronc, en se penchant, par exemple, ou en levant une charge. La personne va alors sentir une douleur vive dans le bas du dos ou dans la fesse. Dans certains cas, la personne touchée aura de la difficulté à se redresser.

Si le dérangement discal touche le nerf sciatique, la personne aura également des douleurs ou même des engourdissements dans la jambe.

Comment fait-on le diagnostic ?

Par un questionnaire complet et un examen approfondi, le physiothérapeute peut  avoir une très bonne idée si le disque est impliqué. Il pourra alors appliquer le traitement approprié.  Il n’est pas nécessaire de passer d’emblée une résonnance magnétique si le physiothérapeute n’a rien trouvé d’alarmant et si le traitement donne de bons résultats.

Quels sont les signes que ça s’améliore ou se détériore?

Plus une douleur descend dans la jambe, c’est signe que ça se détériore. En opposition, plus une douleur qui descendait dans la jambe se centralise vers le bas du dos, plus c’est bon signe.

Comment puis-je régler mon problème?

Lorsque le problème vient d’arriver, on conseille d’éviter la position assise prolongée car elle augmente la pression sur les disques. On suggère cependant de rester actif car l’activité physique légère est bénéfique pour la récupération.

Si la douleur est très invalidante, le repos au lit ne devrait pas persister plus de 48 heures. Au besoin, de la médication pourrait vous aider à court terme à contrôler vos douleurs. Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

Que peut faire la physiothérapie pour m’aider?

L’approche McKenzie en physiothérapie a fait ses preuves pour ce genre de problématique. À l’aide de mouvements précis, le physiothérapeute formé en McKenzie vous aidera à centraliser la douleur et récupérer rapidement. De plus, il vous enseignera un ou des exercices permettant de soulager puis éliminer la douleur. Une fois la crise résorbée, il vous enseignera des exercices pour prévenir les récidives.

Quelles sont les autres options?

En combinaison avec la physiothérapie, l’ergothérapie peut vous aider à revoir votre hygiène posturale afin d’améliorer votre façon de travailler, faire vos tâches quotidiennes et corriger les postures qui vous causent problème.  La massothérapie permet également de soulager les tensions musculaires associées aux dérangements discaux.  Le conditionnement physique est également recommandé afin de garder une bonne musculature du dos.

Sachez que le plus grand risque de faire une entorse lombaire est d’en avoir déjà fait une dans le passé!  Donc n’attendez pas que ça récidive avant de consulter.

Pour de plus amples informations : 

Vicky Denis

Physiothérapeute

Clinique Physio-Santé – Victoriaville

819 604-6288

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires